Critiques Séries : Evil. Saison 2. Episode 7.

Critiques Séries : Evil. Saison 2. Episode 7.

Evil // Saison 2. Episode 7. S is for Silence.

 

Baser un épisode d’Evil sur le silence est un exercice complexe. A l’issue de l’épisode précédent, notre trio se rendait dans un monastère où les moines n’ont pas adressé un seul mot depuis des centaines d’années et comptent bien ne pas prononcer de mots. Cet épisode, ambitieux, est une vraie réussite. Je me demande d’ailleurs si le passage sur Paramount+ de la série n’a pas aidé à construire un tel épisode. « S is for Silence » prend son titre au mot mais sans oublier l’humour que la série aime employer à sa façon. Cet épisode se base donc sur les images et pas sur les dialogues ce qui est un exercice fastidieux mais ici réussi. C’est dalleurs une occasion en or de créer de l’humour en prenant pour inspiration le cinéma muet. Dans un sens, Evil est une sorte d’hommage au genre horrifique comique à sa façon. On retrouve des tas de références au genre et le casting est parfait. Je me demande même si au fond cet épisode n’est pas ce que la série a fait de mieux et de plus amusant depuis ses débuts.

 

En s’amusant autant, Kristen pourrait nous offrir ce genre de moments plus souvent. Notamment avec ses propres filles dans la série.  Le suspense que Evil parvient à créer grâce au silence est étonnant. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à un tel épisode mais la série sait offrir à sa façon tout un tas de moments mémorables. Bien plus mémorables ici que le reste de ce qui s’est déroulé dans la saison. Ben de son côté a aussi droit à ses moments une fois de plus. Je dois avouer que ce que la série fait avec Ben cette année me fascine bien plus que l’an dernier. On sent l’investissement des scénaristes à raconter quelque chose avec le personnage et cet épisode représente le tout de façon brillante. Evil utilise également le silence afin de profaner. Elle est même encore plus profane ici qu’à l’accoutumée, rendant le tout étonnamment brillant.

 

La relation entre David et Kristen continue de se développer elle aussi. Si cette évolution est logique compte tenu de tout ce que Evil a fait depuis ses débuts, je dois avouer que je suis étonné de voir le tout évoluer de la façon. Voir les trois personnages chuchoter au milieu de l’épisode afin de raconter ce qu’ils ont découverts de leurs côtés est parfait pour rappeler les dialogues. « S is for Silence » est un épisode innovant, comme ce que les King adorent faire ailleurs (The Good Wife a expérimenté tellement de pans de la justice américaine par exemple), mais qui parvient au travers des images à créer des dialogues dans l’esprit du téléspectateur. Evil s’amuse et nous aussi, rendant l’expérience fascinante et me donnant envie de voir ce genre de moments plus souvent.

 

Note : 9/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes que Evil nous ait proposé depuis ses débuts.

Prochainement sur TF1 et Salto

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article