Critiques Séries : Impeachment: American Crime Story. Saison 3. Episode 7.

Critiques Séries : Impeachment: American Crime Story. Saison 3. Episode 7.

Impeachment: American Crime Story // Saison 3. Episode 7. The Assassination of Monica Lewinsky.

 

Dans Impeachment: American Crime Story, l’affaire Monica Lewinsky est comparée au Watergate. Il est vrai que ce sont tous les deux des scandales d’Etat mais en aucun cas ils sont les mêmes et je suis sûr qu’une saison sur le Watergate aurait été plus intéressante que sur Monica Lewinsky. Cet épisode est en tout cas celui de Bill Clinton alors que l’affaire a éclaté dans l’épisode précédent. Après le brillant épisode précédent, celui-ci est complètement l’inverse. Cet épisode dégonfle le ballon qui était au bord de l’implosion et rend la narration d’autant plus confuse. Impeachment: American Crime Story cherche alors à nous offrir les détails entourant les conséquences de l’interrogatoire de Monica par le FBI et tout ce que les médias peuvent faire comme bruit autour de cette relation extra-conjugale. C’est un important qui a fait énormément de bruit durant le mandat de Bill Clinton. C’est d’ailleurs probablement la seule chose que l’on peut retenir de cette histoire dans l’Histoire. Notamment cette interview de Bill Clinton où il tente de sauver sa peau.

 

Cet épisode ne joue pas dans la direction du précédent. Il ne cherche pas à offrir un peu plus de profondeur à ce qui a déjà été conté afin de faire monter la pression mais plutôt à faire l’inverse. Impeachment: American Crime Story part donc dans tous les sens avec tout un tas d’intrigues et de personnages à suivre. Cela rend le tout un brin plus confus après une narration plus soignée dans les deux épisodes précédents. Je me demande si Ryan Murphy et ses équipes sont réellement capables de faire des commentaires politiques dans de telles séries tant la gestion politique de l’histoire est presque ridicule. L’épisode veut nous faire entrer dans l’esprit de Bill Clinton et nous permettre de comprendre ce que ce dernier pense ce qui se passe sous ses yeux et qu’il est incapable d’éteindre. Sauf que cela ne prend pas vraiment.

 

Clinton n’est pas aussi passionnant (malgré la prestation réussie de Clive Owen) que Linda Tripp, Paula Jones ou encore Monica Lewinsky. Du coup, l’épisode perd de cette énergie féministe que la série avait jusqu’à présent. L’autre malaise de cet épisode vient avec la réapparition de Hilary Clinton (incarnée par Eddie Falco). Elle est absente de la plupart des épisodes de cette saison et son retour n’a pas d’intérêt ici. Si le but était de donner à Eddie Falco une présence pour qu’elle accepte le rôle, c’est inutile. Hilary n’a pas d’intérêt ici et cet épisode le démontre brillamment. Je ne sais pas quoi attendre de la suite et fin de Impeachment: American Crime Story mais j’espère qu’ils vont reprendre la mécanique précédente pour renouer avec quelque chose de plus énergique et surtout passionnant.

 

Note : 4/10. En bref, Bill Clinton est vraiment ce qu’il y a de moins intéressant dans Impeachment: American Crime Story.

Disponible sur Disney+ Star

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article