Critiques Séries : The Big Leap. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : The Big Leap. Saison 1. Episode 4.

The Big Leap // Saison 1. Episode 4. Nothing But Money Shots.

 

Dans le cold-open de cet épisode, The Big Leap nous révèle comment est née l’émission The Big Leap. Au fur et à mesure, The Big Leap s’est construite un univers plutôt attachant que j’aurais pu l’imaginer. Au début c’était assez superficiel et ennuyeux et puis désormais je m’attache aux personnages et a ce côté ultra pop. La dynamique des personnages est bien installée et permet de creuser un peu plus leurs aventures personnelles. Le développement des personnages est un peu ce dont The Big Leap manquait au départ mais depuis l’épisode précédent on sort du cadre de l’émission afin de nous en dire plus sur tout ce beau monde. La série n’oublie pas d’être parfois plus légère. Si l’humour n’est pas brillant il a le mérite d’apporter un peu de fun dans une aventure qui était jusqu’à présent trop millimétrée et pas suffisamment naturelle. Car le plus grand défaut de The Big Leap est que la série n’était pas suffisamment attachante à mes yeux. Les personnages étaient presque des caricatures.

 

The Big Leap trouve désormais un meilleur équilibre entre cette légèreté et des moments plus forts et réalistes sur le monde de la danse. Ils restent tous un peu des stéréotypes du genre mais étant donné que le scénario donne un peu plus de place au développement des personnages et des relations qu’ils entretiennent ensemble, alors The Big Leap gagne un peu plus d’intérêt. Le concept mélange pas mal d’ingrédients vus et revus. Je parlais de The Beautiful Life (et les similitudes avec The Big Leap n’en font pas une mauvaise série), les émissions de télé-réalité (notamment So You Think You Can Dance) et par moment Glee pour tous ces « misfits » qui se retrouvent dans un ballet qui est aux antipodes de ce qui leurs correspond au premier abord. Nous en dire plus sur Wayne et comment il a créé l’émission est une bonne chose. La série ne fait pas grand chose pourtant mais le peu qu’elle parvient à offrir ici était amusant.

 

Les romances qui commencent dans The Big Leap ne sont pas le meilleur aspect de la série. Si c’est mignon, cela tire un peu trop du côté adulescent de la série qui ne me plaît pas toujours. En devenant moins ennuyeuse et plus amusante, The Big Leap gagne au fil des épisodes en profondeur tout en gardant cette légèreté. J’ai comme l’impression que la série adore se moquer des stéréotypes qu’elle a pourtant créé elle-même.

 

Note : 5.5/10. En bref, The Big Leap continue de développer les personnages et nous offre ici son meilleur épisode jusqu’à présent.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article