Critiques Séries : The Blacklist. Saison 9. Episode 1.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 9. Episode 1.

The Blacklist // Saison 9. Episode 1. The Skinner.

 

Une nouvelle ère commence pour The Blacklist. Après la mort de Liz dans le final de la saison 8, The Blacklist décide de reprendre l’histoire deux ans plus tard. Le fait de faire un bon dans le temps (et c’est la mode ces derniers temps dans les séries) est une bonne idée. Cela permet de remettre l’histoire en place sans devoir gérer le deuil pendant toute la durée de la saison. Cette saison marque aussi le départ du showrunner historique de la série. Si le fantôme de Liz hante en grande partie ce premier épisode, on découvre que tout le monde est désormais ailleurs puisque tout est parmi en sucette avec la mort de Liz. « The Skinner » est avant tout là pour nous raconter ce qui s’est passé dans la vie des personnages et ce qu’ils sont désormais devenus. La première surprise c’est Dembe. Ce dernier est devenu un agent du FBI. Je dois avouer que c’est une bonne nouvelle tant le personnage a été gâché dans ce rôle de garde du corps de Red. Il peut enfin utiliser ses capacités pour faire le bien.

 

Donner plus de place à Dembe fait sens compte tenu du vide laissé par Liz. Le départ de Liz est peut-être ce qui pouvait arriver de mieux à The Blacklist afin d’éviter de trainer encore et encore cette histoire entre elle et Red. La saison 8 permettait de conclure intelligemment cette histoire. La seule personne liée au FBI c’est Cooper. Ressler de son côté est désormais mécano, faisant le deuil de ce qui est arrivé à Liz qu’il aimait tendrement. Si Red reste toujours présent, James Spader adopte aussi un tout nouveau look (comme d’autres personnages). Le but de ce début de saison est clairement de remettre la série en selle et elle le fait de façon intelligente. The Blacklist ne tombe pas dans certains pièges et parvient à utiliser le saut dans le temps à son avantage. Cela permet à la fois de découvrir une série différente tout en restant celle que l’on a connu durant huit ans auparavant.

 

Red a de nouveaux conseillers à ses côtés et semble couler des jours heureux à La Havane. Le fait que tous les personnages soient éclatés dans différentes vies permet aussi de créer de nouvelles intrigues et un nouvel engouement autour des personnages. « The Skinner » est un épisode étonnant qui aurait pu être tout l’inverse. J’apprécie que The Blacklist ait réussi à se relever avec le départ de Megan Boone. Son départ aurait pu signer la fin de la série et comme cela reste le cas depuis huit saisons, The Blacklist sait toujours renaître de ses propres cendres en se renouvelant constamment.

 

Note : 7/10. En bref, un retour réussi qui permet de créer une toute nouvelle dynamique.

Prochainement sur TF1 et Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article