Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 5. Episode 3.

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 5. Episode 3.

The Good Doctor // Saison 5. Episode 3. Measure of Intelligence.

 

Cette année semble être celle des nouveaux patrons qui viennent mettre le bordel dans leurs organisations. C’est le cas dans New Amsterdam, Law & Order SVU ou encore Blue Bloods et maintenant c’est au tour de The Good Doctor. Je ne sais pas si cette tendance va se confirmer dans d’autres séries mais je dois avouer que cela me donne l’impression de voir les mêmes séries avec les mêmes intrigues à chaque fois. La façon dont Salen interfère dans la façon dont les médecins travaillent est intéressante car The Good Doctor avait besoin d’un petit coup de fouet. La place de Salen, introduite dans le premier épisode dans le rôle d’une fausse patiente, est une approche légèrement différente. Salen voit l’hôpital comme un commerce et veut que les médecins traitent les patients sans aller chercher trop loin (sauf pour les encaisser). D’une certaine façon c’est l’occasion pour The Good Doctor pour parler des problèmes qu’il y a dans le monde médical aux Etats-Unis où les hôpitaux sont souvent gérés comme des entreprises et pas comme des endroits où l’on soigne des gens.

 

Je ne m’attendais pas du tout à ce que Glassman soit aussi important dans cet épisode. Sa façon de dire que tout le monde peut désormais faire les choses en pensant par eux-mêmes est intéressante. Après tout Glassman n’est pas quelqu’un sur qui tout le monde doit se reposer encore et toujours. L’idée que Glassman soit en pleine dépression semble être la meilleure chose qui puisse arriver au personnage et à la série. Il faut simplement que The Good Doctor gère le tout de façon intelligente. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre de la suite de la saison en dehors du fait que Salen fait tout de la pire des façons. Shaun reste le héros de la série et ses crises d’autisme deviennent de plus en plus importantes. La façon dont Freddie Highmore incarne tout ça me plaît énormément. Shaun est le point fort de cet épisode. Son face à face avec Salen est intéressant car il suggère que Salen peut changer.

 

On retrouve aussi dans cet épisode cet effet où Shaun trouve des solutions à ses problèmes en voyant des pages de livres, des mots utilisés, des parties du corps humain, etc. Cela faisait un bout de temps que l’on n’avait pas eu ce genre de moments et c’était pourtant ce qui permettait à The Good Doctor de sortir du lot sur le registre médical. J’apprécie cette façon que The Good Doctor a d’illustrer la façon dont Shaun réfléchit et pense et que cela soit de retour. La relation entre Shaun et Lea semblait plus intéressante aux yeux des scénaristes mais c’est aussi à ce moment là que The Good Doctor a perdu de son charme de mon point de vue.

 

Note : 6.5/10. En bref, une saison pleine de promesses.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article