Critique Ciné : La Fine Fleur (2021)

Critique Ciné : La Fine Fleur (2021)

La Fine Fleur // De Pierre Pinaud. Avec Catherine Frot, Melan Omerta et Fatsah Bouyahmed.

 

Second long métrage de Pierre Pinaud (Parlez moi de vous), La Fine Fleur nous plonge dans une histoire de créatrice de roses touchante et teintée de comédie. Si l’on retrouve dans le film les thématiques chères au cinéma français (le côté social engagé pour l’égalité des chances), il y a Catherine Frot. Cette dernière rayonne et donne au film un côté solaire qui se laisse déguster du début à la fin. Grâce à de belles surprises, La Fine Fleur ne tombe pas dans tous les pièges du genre et parvient ainsi à devenir quelque chose de mignon et de bon enfant. On a envie de passer du temps avec tous ces personnages et de s’y attacher. Pour autant, La Fine Fleur n’est pas le film de l’année ni le film le plus surprenant mais l’univers des roses permet aussi d’apporter une délicatesse naturelle et séduisante qui parfume la pièce en quelques images. On retrouve tout de même la thématique du film social où le petit exploit doit se battre contre le gros industriel (ici de la rose) pour s’en sortir.

 

Eve Vernet a été la plus grande créatrice de roses. Aujourd'hui, elle est au bord de la faillite, sur le point d'être rachetée par un concurrent puissant. Véra, sa fidèle secrétaire, croit trouver une solution en engageant trois employés en insertion sans aucune compétence horticole... Alors que quasiment tout les sépare, ils se lancent ensemble dans une aventure des plus singulières pour sauver la petite exploitation.

 

La Fine Fleur aime les contrastes. Que cela soit dans les roses et donc leurs couleurs ou dans les personnages qui tranchent. D’un coté nous avons une femme des champs qui se retrouve avec des gens en réinsertion. Mais le film ne cherche pas à accabler le spectateur et préfère ainsi oublier le côté grandiloquent pour se concentrer sur la simplicité du film et de ses effets dramatiques. Finalement La Fine Fleur est un film qui n’offre rien de neuf et le combat d’Eve est finalement prévisible mais malgré tous les petits défauts que le film peut avoir, il s’avère être un bol d’air frais qui fait du bien. C’est là que l’essence même du film ressort et parvient à nous offrir quelque chose de plus intéressant que je n’aurais pu l’imaginer. Catherine Frot est toujours une valeur sûre du cinéma français et elle le démontre parfaitement ici. Même si son jeu se ressemble parfois et que La Fine Fleur dégage un air de déjà vu, en ces temps morose il fait chaud au coeur.

 

Note : 6/10. En bref, sans prétention La Fine Fleur est un petit film prévisible et simple mais qui fait chaud au coeur.

Sorti le 30 juin 2021 au cinéma - Disponible en VOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article