Critique Ciné : Paranormal Activity: Next of Kin (2021, Direct to SVOD)

Critique Ciné : Paranormal Activity: Next of Kin (2021, Direct to SVOD)

Paranormal Activity: Next of Kin // De William Eubank. Avec Emily Bader, Roland Buck III et Dan Lippert.

 

Franchise très lucrative, Paranormal Activity avait été crée en 2009 par Oren Peli. C’est d’ailleurs lui qui a relancé le found footage qui avait été popularisé en 1999 par Le Projet Blair Witch. 5 films et 1 spin off (The Marked Ones) plus tard, voici le septième film de la franchise. Le problème de cette franchise est son incapacité à relier ses films autour d’une véritable mythologie en dehors de celle de faire peur caméra embarquée. « Next of Kin », sorti directement sur Paramount+ sans passer par la case cinéma a été laissé entre les mains de William Eubank à qui l’on doit pourtant l’angoissant Underwater. C’est à se demander ce qu’il a été fait dans ce bourbier… Durant plus d’une heure et demie, Paranormal Activity: Next of Kin cherche tout ce qui pourrait nous faire peur sans parvenir à créer un récit palpitant. Je n’attendais rien de ce nouveau volet de la franchise et j’ai tout de même été déçu. J’ai cependant toujours espéré qu’un jour un film de la franchise puisse devenir un film culte, une vraie réussite.

 

Margot, une jeune femme qui a été abandonnée par sa mère quand elle n’était qu’un bébé, se rend dans une communauté Amish avec une équipe de tournage afin de trouver des réponses sur sa mère et sa famille.

 

Le problème de Paranormal Activity: Next of Kin c’est que l’histoire en elle-même est ennuyeuse. Il faut attendre le dernier tiers pour que celui-ci génère quelques frissons (et encore, ils sont poussifs). C’est un peu comme chaque film de la franchise, c’est à la fin que les choses prennent vraiment forme après avoir passé une bonne heure à s’ennuyer terriblement. Sauf que cela arrive toujours trop tard. William Eubank reprend la mécanique visuelle de la franchise sans apporter une véritable âme. Lui qui est pourtant talentueux se retrouve ici avec tous les poncifs dégueulasses du genre (caméra qui bouge, les images tellement sombres que l’on ne voit strictement rien) en dehors d’une scène en slow motion qui est plutôt jolie mais ressemble à la publicité pour un iPhone. C’est assez étrange aussi d’appeler Paranormal Activity: Next of Kin avec Paranormal Activity puisque la seule chose que le film a en commun avec la franchise est le principe du found footage. Je comprends l’argument marketing voulu par les producteurs mais il va falloir arrêter ce genre cinématographique qui n’offre plus rien d’intéressant au cinéma…

 

Note : 3/10. En bref, Paranormal Activity: Next of Kin est dans la moyenne de cette franchise dont le succès me dépasse complètement.

Disponible sur Paramount+ aux Etats-Unis. Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article