Critique Ciné : Présidents (2021)

Critique Ciné : Présidents (2021)

Présidents // De Anne Fontaine. Avec Jean Dujardin, Grégory Gadebois et Doria Tillier.

 

Présidents s’amuse avec la politique française mais les fictions politiques c’est tout ce qu’il y a de plus casse gueule. Anne Fontaine imagine la rencontre entre deux anciens Présidents de la République française (en l’occurence Nicolas Sarkozy et François Hollande) qui vont vouloir s’associer en vue des élections de 2022. Présidents repose avant tout sur ses situations insolites ce qui est une bonne chose. Le point de départ de Présidents est une vaste blague mais la rencontre aussi improbable soit-elle réserve quelques moments assez piquants et amusants. On aime se moquer de la vie politique française et Anne Fontaine joue ainsi sur ce front casse gueule. Pour autant, Présidents manque aussi de rythme et se repose sur les lauriers d’un style parfois engoncé, qui a du mal à décoller. Anne Fontaine cherche clairement dans Présidents à critiquer la montée de l’extrême droite et parvient à me faire mais il manque aussi de mordant. C’est donc avant tout sur ses deux interprètes que Présidents se repose. Jean Dujardin en Nicolas Sarkozy adorant passer l’aspirateur dans son appartement parisien est grotesque mais s’en sort assez bien quant à Grégory Gadebois il est l’élément le plus intéressant du film.

 

Nicolas, un ancien Président de la République, supporte mal l’arrêt de sa vie politique. Les circonstances lui permettent d’espérer un retour sur le devant de la scène. Mais il lui faut un allié. Nicolas va donc partir en Corrèze, pour convaincre François, un autre ancien Président (qui, lui, coule une retraite heureuse à la campagne) de faire équipe avec lui. François se pique au jeu, tandis que Nicolas découvre que le bonheur n’est peut-être pas là où il croyait… Et leurs compagnes respectives, elles, vont bientôt se mettre de la partie.

 

Je me demande si Présidents n’aurait pas dû employer un ton beaucoup plus léger et absurde afin de coller avec le prémisse amusant. Après tout, Présidents aurait pu être une fable amusante mais à se prendre un peu trop au sérieux certains effets comiques passent complètement à la trappe et son sans intérêt. Jusqu’au bout, le film veut appuyer son récit de références à la vie des vrais hommes politiques dont elle s’est inspirée sans parvenir à créer quelque chose de réellement surprenant. On sent sa critique acerbe de la vie politique où les hommes politiques seraient des enfants immatures (la discussion entre Sarkozy et Macron dans le film symbolise parfaitement tout ça) qui sont rongés par leur propre orgueil et leurs propres ambitions. Mais à brosser quelque chose d’aussi poli et terne, Présidents n’a jamais ce côté lumineux de la caricature. Réalisation plate, visuellement terne, Présidents n’est pas la comédie à laquelle j’aspirais voir. Dommage.

 

Note : 4/10. En bref, une idée de départ qui aurait pu donner lieu à une brillante fable politique et qui se retrouve engoncé dans l’application bien trop académique de l’idée de départ.

Sorti le 30 juin 2021 au cinéma - Disponible en VOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article