Critiques Séries : Chucky. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Chucky. Saison 1. Episode 4.

Chucky // Saison 1. Episode 4. Just Let Go.

 

Dans Chucky, une grande partie de l’intérêt de l’histoire est de voir Chucky à l’écran. Pas forcément pour tuer mais avant tout pour être la poupée psychopathe que l’on attend de lui. Il faut attendre la fin de la première moitié de l’épisode pour que celui-ci nous ramène à ce que Chucky fait de mieux. L’hôpital est un terrain de jeu parfait pour Chucky. Don Mancini s’est déjà amusé avec Le Retour de Chucky (2017) à l’hôpital et l’on sent que dans la ligne de dialogue « You might feel a little prick » une référence à ce film puisque c’était la citation sur l’affiche. Tout cela s’achève sur un « God! I love hospitals », tout ce dont je pouvais rêver. Don Mancini a beau avoir adapté Chucky en série, il n’en reste pas moins intéressé par faire des références à ses propres films. Bien que l’absence de Chucky se fasse ressentir durant une bonne partie de cet épisode, celui-ci est avant tout là pour nous donner un peu plus d’informations sur le tueur et la poupée possédée.

 

Je n’étais pas un grand fan de Lexi au début mais plus les épisodes avancent et plus ce personnage est en train de devenir la vraie héroïne de l’histoire. Sa façon de prendre les choses en main dans cet épisode rendent Jake beaucoup moins passionnant. Jake est en train de devenir complètement fou et les manipulations de Chucky sont donc en train de payer. Contrairement à un film où tout cet univers n’aurait pas pu être autant développé, la série parvient à permettre de cerner les personnages de façon intelligente. L’absence de Chucky permet aussi de créer une certaine forme de suspense autour de sa présence ou non dans des lieux spécifiques. Si trouver Chucky était assez simple, la série s’amuse de nous et des hallucinations que peuvent avoir certains personnages. En créant ce suspense, la série rend cet épisode d’autant plus intéressant et palpitant.

 

Malgré l’introduction de l’épisode qui se sort du cliffhanger de la semaine dernière de façon simpliste, c’est réussi. Réussi car Chucky avance rapidement sans jamais regarder derrière. La série veut que l’histoire évolue et que les personnages apprennent un peu plus d’informations ou grandissent. « Just Let Go » est un peu un épisode transitoire où Chucky va clairement se retourner contre tout le monde au fur et à mesure que l’histoire avance. Je ne serais pas surpris qu’il veuille désormais tuer Jake (en plus de Lexi bien sûr). L’humour, les références, tout fonctionne et l’idée de nous offrir une aventure à l’hôpital permet aussi de faire oublier ce que Don Mancini avait fait de l’hôpital dans Le Retour de Chucky en 2017. Ce dernier était fauché comme les blés alors que l’on sent ici que les producteurs ont sorti les moyens.

 

Note : 7/10. En bref, Chucky est une série à la maîtrise parfaite de son suspense.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article