Critiques Séries : Hawkeye. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Critiques Séries : Hawkeye. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Hawkeye // Saison 1. Episodes 1 et 2. Never Meet Your Heroes / Hide and Seek.

 

Au début, Hawkeye fonctionne comme un récit de Noël plutôt gentillet et sympathique. Ce n’est pas brillant mais cela a le mérite de nous offrir un joyeux divertissement. Mais une fois passé tout ça, Hawkeye m’a perdu avec Jeremy Renner qui fait joujou avec des épées en mousse lors d’une rencontre de fans du Moyen Âge. Je veux bien être indulgent mais cette scène symbolise parfaitement Hawkeye. La série ne sert pas à grand chose et nous offre des grands coups d’épées dans l’eau. Rien de neuf, juste une sensation que Jeremy Renner n’a rien à secouer de son personnage et qu’il se laisse porter tant bien que mal par le script. Hawkeye est cependant une proposition assez différente des trois précédentes séries Marvel que Disney+ nous a présenté. Hawkeye utilise une narration assez lente, donnant parfois l’impression que la série n’est là que pour remplir une plateforme. Certaines situations sont étranges (comme la scène dans la forêt avec les épées en mousse) et d’autres assez intéressantes (comme la rencontre entre Kate et Clint).

 

L’ancien Avenger Clint Barton a une mission apparemment simple : retourner dans sa famille pour Noël. Possible ? Peut-être avec l’aide de Kate Bishop, une archère de 22 ans qui rêve de devenir une super-héroïne. Ils vont devoir faire équipe alors qu’une présence du passé de Barton menace de faire dérailler l’esprit festif.

 

Mais le personnage de Kate Bishop, sur lequel Hawkeye repose en grande partie est assez tête à claques. J’aurais peut-être espéré quelque chose de plus sérieux et plus mature pour ce genre de rôle. La série a aussi du mal à justifier pourquoi Kate veut devenir une héroïne (en dehors du fait que comme Hawkeye l’a sauvé, elle l’a pris en modèle). Jonathan Igla (Mad Men) a cependant le sens des fêtes de fin d’année et des divertissements qui vont avec. Il y a une ambiance de Noël plutôt séduisante dans ces deux épisodes et c’est presque le seul élément qui a réellement retenu mon attention. Le mystère de la saison (la montre Avengers) et le gang des survêts, tout cela a du mal à réellement décoller ou en tout cas offrir aux spectateurs quelque chose d’autre qu’une répétition incessante de scènes.

 

Au fil des deux épisodes, certains moments se ressemblent. Hawkeye se sauve grâce à un rythme parfois assez soutenu où dès que la série sent que le spectateur pique du nez, elle vient le réveiller avec une scène d’action. Clint vit un traumatisme qui n’est pas vraiment celui des Avengers mais plutôt de son temps sous les traits de Ronin pendant le Blip. Kate de son côté est une jeune femme impulsive, sarcastique qui agit comme une gamine. Il n’y a pas meilleure définition. Sauf que du coup, ce n’est pas le genre de personnages auquel on a envie de s’attacher. Clint l’est mais Jeremy Renner n’offre rien. Ce dernier n’est pas généreux, comme s’il avait accepté de jouer dans une série sur le héros qu’il incarnait dans Avengers afin d’empocher un chèque. Allez d’ailleurs plutôt le voir dans Mayor of Kingstown (actuellement sur Paramount+), il vaut bien plus le coup d’oeil là bas que dans Hawkeye.

 

Note : 5.5/10. En bref, si l’ambiance de Noël du premier épisode m’a séduit, le second tombe dans un marécage de choses et d’autres qui ont du mal à éclore et finissent par lasser facilement.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article