Critiques Séries : Impeachment: American Crime Story. Saison 3. Episode 10 (season finale)

Critiques Séries : Impeachment: American Crime Story. Saison 3. Episode 10 (season finale)

Impeachment: American Crime Story // Saison 3. Episode 10. The Wilderness.

SEASON FINALE

 

Nous arrivons enfin à ce qui a donné le titre à cette saison et l’épisode est suffisamment rythmé pour ne jamais laisser aucun détail passer à l’as. Le scandale éclate comme il a éclaté à l’époque et surtout par rapport à l’administration Clinton qui a été prise complètement de court. L’information court dans tous les sens sans jamais laisser de place au silence. Le fait est que toute l’histoire tombe dans la boite mail de tout le monde et je dois avouer que c’est particulièrement excitant. La façon dont l’information se répand est faite dans un montagne ultra rythmé. Plutôt que de se concentrer sur le point de vue de Bill Clinton, Impeachment: American Crime Story se concentre sur les femmes de la série et je dois avouer que c’est probablement le point de vue le plus important et le plus intéressant de toute cette saison.

 

Le personnage qui représente le mieux tout ce qui se passe c’est Linda Trip et sa descente aux enfers. Elle pensait pouvoir croire en l’administration judiciaire américaine et finalement elle s’est retournée contre elle. Elle en a perdu sa carrière et son nom. Impeachment: American Crime Story démontre finalement que la justice se moque complètement des femmes. Comme Bill qui ne sera pas destitué suite à toutes les allégations des femmes qui se sont retrouvées dans ses bras (ou plus). Comme Linda n’a pas eu gain de cause face à la justice non plus. Je me demande si au fond le vrai crime (puisque la série s’appelle quand même American Crime Story) n’est pas celui du fait que les institutions américaines se moquent complètement des femmes.

 

Après avoir passé dix épisodes à raconter les histoires de plusieurs femmes (Linda Trip, Monica Lewinsky, Hilary Clinton), Impeachment: American Crime Story démontre donc une fois de plus à quel point les homes sont toujours ceux qui s’en sortent. Et ce peu importe les horreurs qu’ils ont pu commettre. Ce qu’il y a de plus touchant dans cet épisode vient clairement de scènes mettant les femmes en avant. Comme le shooting d’Hilary pour Vogue. Ou encore lors d’un évènement de dédicace avec Monica pour son livre et Linda qui s’arrête devant. Ou encore Linda qui se pose avec ce journaliste. Il y a plein de petits moments assez marquants qui sont au premier abord assez insignifiants mais installent encore plus la place des femmes dans cette saison. Quoi qu’il en soit, malgré ses bas, Impeachment: American Crime Story a connu ses hauts et la prestation de chacun des membres de son casting (je veux un Emmy pour Sarah Paulson sous les traits de Linda Tripp) démontrent que tout n’est pas raté et qu’il y a énormément de choses à apprécier.

 

Note : 9/10. En bref, fin réussie à saison parfois en demi teinte. Mais ce pamphlet pour les femmes est parfait.

Prochainement en France

La saison 4 de American Crime Story se portera sur le Studio 54, la discothèque gay phénomène de Manhattan des années 80. Ryan Murphy l’a déjà mise en scène dans son adaptation de la vie du couturier Halston.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article