Critiques Séries : Mayor of Kingstown. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Mayor of Kingstown. Saison 1. Episode 4.

Mayor of Kingstown // Saison 1. Episode 4. The Price.

 

A la fin de l’épisode précédent, le drogué Kenny était lynché en prison. Tout le monde voulait le tuer et c’est ce que tout le monde a fait ce qui est un problème pour Mike dans « The Price ». Etant donné que tous les gangs de la ville ont plus ou moins participé au meurtre de Kenny, ils veulent tous une faveur de la police car ils se sont occupés de leur sale boulot. Sauf que les criminels et les policiers n’ont pas du tout la même définition de faveur. Cela permet de créer une dimension étonnante à cet épisode et de nous offrir un épisode où la tension est palpable. C’est à Mike de gérer tout cela sauf que l’on ne peut pas dire qu’il soit très impliqué là dedans. Rien que le moment où sa mère le gifle devant tout le monde car il ne sait pas que sa demi-soeur est enceinte est un moment aussi étrange que palpitant. Mayor of Kingstown continue de développer la tension qui s’installe en filigrane et qui promet forcément un final explosif.

 

Les conflits d’intérêt sont nombreux et commencent à entourer Mike comme un point sur une carte routière. Cette façon que Mike a de montrer qu’il est le patron et qu’il décide de ce qui se passe (notamment pour les faveurs) me fascine. C’est ce genre de choses que Mayor of Kingstown fait de façon intelligente et efficace. La meilleure scène de cet épisode est clairement celle de la fin. Kyle et Ian s’arrêtent pour une pizza. Cette scène ne semble pas avoir grand chose à voir avec le reste de la saison et pourtant, elle l’est pour plusieurs raisons. Grâce à la conversation de Mike avec Mariam et Kyle plus tôt dans l’épisode, et tout en sachant ce que Taylor Sheridan (le créateur) adore faire, il est facile d’imagine que cela va prendre une autre forme rapidement. Si cela part en sucette, c’est fait de façon original. Le propriétaire essaie d’ouvrir le feu et Kyle et Ian vont l’abattre. C’est une scène tragique qui parle de la violence de Kingstown et de la façon dont cet endroit des Etats-Unis s’est familiarisé avec cette violence.

 

Mike de son côté à d’autres chats à fouetter. Il conseille à l’un de ses contacts au département pénitentiaire de faire monter la pression sur les prisonniers afin de leurs rappeler que tout n’est pas donné et que ce n’est pas à eux de décider des cadeaux qui seront fait. Mayor of Kingstown est une vraie toile d’araignée d’intrigues en tout genre qui sont toutes liées à la violence. Taylor Sheridan a une façon de voir les choses qui me fascine (et qui fonctionne d’ailleurs déjà très bien dans Yellowstone). Je suis de plus en plus curieux à l’idée de découvrir la suite de Mayor of Kingstown même si la série reste imparfaite à bien des égards.

 

Note : 6/10. En bref, Mayor of Kingstown continue de dérouler son récit avec efficacité.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article