Critiques Séries : The Morning Show. Saison 2. Episodes 3 et 4.

Critiques Séries : The Morning Show. Saison 2. Episodes 3 et 4.

The Morning Show // Saison 2. Episodes 3 et 4. Laura / Kill the Fatted Calf.

 

Vous voyez venir l’intrigue qui va morceler la saison sur la COVID-19 avec Mitch en Italie, les journalistes qui reviennent de Chine, et la vie qui commence à être bousculée par le virus à New York ? Ces deux épisodes préparent clairement le terrain au virus et au traitement que la série va pouvoir en faire. Mais avant toute chose, ces deux épisodes sont là pour nous introduire un tout nouveau personnage : Laura. Cette journaliste est incarnée par Julianna Margulies et va entretenir une liaison avec Bradley. Alors que cette dernière prépare aussi le début de la campagne pour la présidentielle qui arrive à la fin de l’année, Alex de son côté prépare son grand retour dans le Morning Show. « Laura » est avant tout là pour nous offrir la réintroduction d’Alex dans l’univers où on l’a connu dans la saison 1. Tout le monde est excité de voir son interview par Laura Peterson jusqu’au moment où elle doit parler de Mitch Kessler. Ce dernier a beau être loin de tout le monde, il est dans tous les esprits. Cette façon que The Morning Show a de traiter Mitch comme une sorte de fantôme qui plane est intéressante même si je dois avouer que j’aimerais par moment voir la série aller de l’avant.

 

Après tout, Steve Carrell n’a plus grand chose à faire dans The Morning Show. Ses scènes en Italie dans ces deux épisodes n’ont aucun intérêt narratif si ce n’est rabâcher encore et encore ce que l’on a déjà vu l’an dernier. Si l’on peut imaginer que Mitch est toujours là car la COVID va toucher l’Europe et notamment l’Italie de plein fouet, en dehors de cette justification tout ce que la série fait autour de lui jusqu’à présent ne fonctionne pas vraiment. Daniel de son côté est coincé à … Wuhan alors que la principe a décrété le confinement. Tout le monde à TMA se moque des règles de distanciation sociale. C’est intéressant de se rappeler à quel point on pouvait se moquer de ce qui se passait à Wuhan quand finalement tout est arrivé par la suite chez nous. Alex de son côté n’a pas vraiment changé. Si elle dit avoir pris du temps pour elle et aller mieux, elle reste la même et Jennifer Aniston est toujours aussi délicieuse dans The Morning Show.

 

« Laura » reste un épisode assez dense mais plutôt calme. Comme le calme avant la tempête (et cette tempête on la sent déjà arrivée, elle s’appelle COVID-19). On ne sait pas non plus ce qu’il y a dans la tête d’Alex et Bradley au travers de cet épisode même si « Kill the Fatted Calf » permet de dévoiler un peu plus de tout ça. Notamment avec la relation entre Bradley et Laura qui finit en vase brisé. Cette scène devrait être touchante et elle est finalement hilarante, notamment grâce à Laura qui dit à Bradley qu’elle devra payer pour le vase et qu’elle va devoir chercher un autre appartement dans lequel casser des objets. Le second épisode, « Kill the Fatted Calf » est celui du grand retour d’Alex en tant que co-animatrice du Morning Show. C’est un sacré délire et souvent étrange. Il y a pas mal de choses dans cet épisode, peut-être trop. Non pas que je reproche à The Morning Show d’être une série dense mais disons qu’elle pourrait être encore plus percutante si par moment elle ne se concentrait que sur quelques éléments.

 

Le retour d’Alex est un succès. Elle ramène à l’émission les grands annonceurs qui rapportent de l’argent et son interview avec Laura Peters est un véritable succès d’audience. On prend donc les mêmes et on recommence ? Pas totalement non plus. Stella de son côté arrive enfin à devenir intéressante. Sa confrontation avec Alex est un de ces petits moments délicieux dont The Morning Show a le secret. C’est rare de voir des scènes marquantes dans cette série tant elle jongle entre les personnages mais elle est capable d’offrir des moments intéressants comme celui-ci de temps en temps. Je me demande si dans un sens The Morning Show ne serait pas meilleure si elle arrêtait de jouer la carte de la série prestigieuse. Non pas que je n’aime pas la série mais elle est parfois trop engoncée dans son tailleur trois pièces. On serait presque mieux avec une ambiance « a la » Melrose Place. Quelque chose de plus maladroit mais dans le bon sens du terme.

 

Note : 6/10. En bref, The Morning Show continue de dérouler le tapis de la saison à sa sauce.

Disponible sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article