Critiques Séries : The Sinner. Saison 4. Episode 4.

Critiques Séries : The Sinner. Saison 4. Episode 4.

The Sinner // Saison 4. Episode 4. Chapter Four.

 

A la fin de l’épisode précédent, un corps flottait. Ce qui était sûr et certain c’est que c’était le corps de Percy. Au début de cet épisode, petite ellipse, nous nous retrouvons à la morgue. Percy est morte de la chute de la falaise mais… pourquoi ? Bien que Percy soit décédée, Harry a besoin d’avoir des réponses à ses questions. Le mystère principal de cette saison est de découvrir ce qui a tué Percy ou bien qui l’a tué. Plus on apprend de choses sur Percy moins j’arrive à comprendre où The Sinner veut nous emmener. C’est une tactique intéressante que de brouiller les pistes afin de surprendre d’autant plus les téléspectateurs. Le mystère est très humain et permet donc de s’attacher encore plus au scénario. C’est la façon dont le scénario étudie les personnages et les développe qui fait de The Sinner une série originale et différente des autres procédurales. Harry reste notre porte d’entrée et ce dernier parvient à naviguer ici tout en nous faisant part de ses propres problèmes psychologiques liés à la saison précédente. Les visions qu’il a de Percy permettent aussi de faire vivre cette dernière dans l’esprit du héros et rendre ainsi le mystère encore plus engageant.

 

Il y a énormément de choses qui font de The Sinner une série hybride, en partie procédurale et une sorte de thriller surnaturel (dont la fin justifie toujours assez bien le réalisme de la série). Harry est l’homme de la situation alors que tout le monde veut déjà enterrer l’affaire et Percy. L’approche qu’a Bill Pullman du personnage est fascinante et c’est pour cela que chaque saison est un délice à suivre. On a appris à connaître le personnage au début et plus les saisons passent plus celui-ci évolue. C’est un peu comme si l’acteur était Harry et qu’il plongeait réellement dans les histoires de son personnage. Si durant les trois premiers épisodes la question était de savoir si Percy était toujours en vie ou non, il n’y a plus aucun doute désormais. Le prénom Valerie permet d’apporter un mystère supplémentaire au récit. Qui est Valerie et pourquoi était-elle si importante à ses yeux ? Meg de son côté veut avoir des réponses car pour elle Percy était une croyante dévouée qui ne se suiciderait jamais. Car le suicide dans la religion catholique est un péché si vous ne le saviez pas.

 

Les meilleures scènes de cet épisode sont celles que partagent Harry et Colin (Michael Mosley). Colin est un personnage intéressant qui permet d’ajouter des émotions différentes à la saison et de nous donner une direction plus logique. En trouvant toujours ce bel équilibre entre l’étrange et les révélations terre à terre, The Sinner reste l’une des séries procédurales les plus inventives actuellement diffusé. Je ne peux qu’espérer que la suite de la saison soit d’aussi bonne facture.

 

Note : 7/10. En bref, The Sinner continue de développer son mystère avec cette sauce qui lui sied si bien.

Prochainement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article