Critiques Séries : Walker. Saison 2. Episode 3.

Critiques Séries : Walker. Saison 2. Episode 3.

Walker // Saison 2. Episode 3. Barn Burner.

 

Après deux épisodes centrés sur l’action, « Barn Burner » se concentre sur des drames familiaux. Cet épisode, plus léger que les deux précédents, met en avant Jared Padalecki et Molly Hagan. J’apprécie que la saison soit plus dynamique et surtout qu’elle s’arrange pour mettre en avant un peu plus le talent de son casting. L’an dernier Walker partait dans tous les sens et voulait être toutes les séries à la fois. Cette année on sent que la série veut surtout être hybride mais de façon plus fluide. Le retour des ennemis des Walker permet clairement d’apporter à la saison un angle un brin plus Dallas-esque et ce n’est pas pour me déplaire. Bien que cela ne soit pas brillant à proprement parler, je trouve Walker plus fluide et plus attachante. Les émotions sont encore un peu trop arrachées aux téléspectateurs mais Abeline et Walker forment un duo parfait ici alors qu’ils parlent de l’incendie qui a été le point de départ de la rengaine entre les deux familles. Walker donne donc enfin un contexte à la haine que les Davidson vouent aux Cordell. C’est assez prévisible mais cela fonctionne.

 

Les personnages sont bien mieux dans leurs positions actuelles que celles de l’an dernier. Les scénaristes ont su faire des choses intelligentes avec les personnages et c’est appréciable. Les cauchemars de la famille Cordell ne sont pas terminés et si les scénaristes savent utiliser tout ça de façon intelligente, alors la saison 2 pourrait bien être bien meilleure et enfin se libérer des problèmes de la saison 1. Tout ce que la saison augure est intéressant. Toute cette petite sauterie au milieu de l’épisode me rappelle certains bons moments que j’ai pu passer avec Hart of Dixie. Cela n’a pas le même charme puisque Walker est un peu plus brute et moins adorable mais il y a ce sentiment là. Celui d’une petite ville américaine où certes il se passe parfois des choses terribles et des crimes mais où il y a une vraie communauté qui rassemble tout le monde.

 

Le retour des Davidson a forcément quelque chose à apporter et je me demande bien ce qu’ils préparent. Walker ne veut pas dévoiler tout son jeu tout de suite et offre ainsi un épisode plus léger que les autres. Si les émotions côté Cordell sont intéressantes, toute la famille est mise à contribution au développement de l’histoire, notamment en lien avec le feu. Quand August laisse trainer une serviette trop près du feu, il y a quelque chose qui se déclenche chez Bonham qui prouve que quelque chose se trame. Il va falloir que Walker évolue rapidement sur le sujet au risque de devenir trop légère et donc moins palpitante.

 

Note : 5/10. En bref, Walker est en train de petit à petit dévoiler les enjeux de la saison dans un épisode plus léger mais se concentrant mieux sur les drames familiaux.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article