Critique Ciné : La Méthode Williams (2021)

Critique Ciné : La Méthode Williams (2021)

La Méthode Williams // De Reinaldo Marcus Green. Avec Will Smith, Aunjanue Ellis et John Bernthal.

 

La plupart des biopics sur des personnalités du sport ne sont pas toujours brillants. Disons qu’il manque des ingrédients afin de nous imprégner réellement de l’univers. Pour ce qui est de La Méthode Williams, il s’intéresse à Richard Williams père de Vénus et Serena les deux tenniswomen aux multiples victoires. La force de La Méthode Williams se puise dans la prestation sans faille de Will Smith. Ce dernier habite le personnage et nous offre quelque chose de touchant même si le film reste engoncé dans une mécanique un brin trop accoutumée du genre. Saniyya Sidney et Demi Singleton sont parfaites sous les traits de Venus et Serena, ce qui permet de s’attacher au destin de ces deux jeunes filles qui vont petit à petit devenir les stars du tennis qu’elles sont aujourd’hui. Plutôt que de parler avant tout du sport, La Méthode Williams nous plonge dans le quotidien des Williams et donne un vrai contexte à ce que le film veut nous raconter. C’est souvent dans des moments plus familiaux que La Méthode Williams est séduisant alors que sur le cour le tout est un peu moins intéressant.

 

Focus sur la personnalité de l'entraîneur de tennis Richard Williams, père des joueuses mondiales Vénus et Serena. Il n'avait aucune expérience dans le sport mais lorsque ses filles ont eu quatre ans, il a élaboré un plan de 78 pages décrivant l'entraînement des futures championnes. Les sœurs Williams sont devenues deux des plus grandes joueuses de l'histoire du tennis. Serena est sans conteste la meilleure tenniswoman de tous les temps, avec 23 victoires en tournois du Grand Chelem. Venus Williams a remporté sept titres en Grand Chelem.

 

Je me demande si au fond La Méthode Williams ne s’est pas affranchi de parler de la difficulté des entraînements que les deux jeunes filles ont vécu. De facto, la fameuse méthode qui donne son nom au film n’est pas suffisamment présente (en dehors de quelques scènes le soir ou sous la pluie d’entrainements). L’un des aspects réels de cette histoire qui a de quoi surprendre : Richard a toujours refusé que ses deux filles disputent des tournois juniors et a préféré les faire entrer directement dans le circuit professionnel. C’est d’ailleurs comme cela qu’à seulement 15 ans Vénus signe un contrat avec Reebok. Mais La Méthode Williams s’intéresse avant les 15 ans de Vénus et veut nous raconter ce qui s’est passé dans l’enfance des deux prodiges du tennis. C’est souvent touchant et cela caresse aussi un peu trop l’histoire dans le sens du poil. Pour autant, durant près de deux heures et demie on se laisse porter par ce récit sportif qui grâce à l’aspect familial trouve un terrain de jeu différent et assez passionnant.

 

Note : 5.5/10. En bref, Will Smith offre une belle prestation dans un film engoncé parfois dans la mécanique biopic classique. L’aspect familial de La Méthode Williams sauve bien souvent ce film mais manque de la dureté des entrainements que les deux soeurs ont subit pour en arriver où elles en sont.

Sorti le 1er décembre 2021 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article