Critiques Séries : Curb Your Enthusiasm. Saison 11. Episode 9.

Critiques Séries : Curb Your Enthusiasm. Saison 11. Episode 9.

Curb Your Enthusiasm // Saison 11. Episode 9. Igor, Gregor & Timor.

 

Tracey Ullman est ce qui pouvait arriver de mieux à cette saison de Curb Your Enthusiasm. Elle est hilarante et dans sa relation à l’écran avec Larry David elle est parfaite. Les deux créent des séquences délirantes de comédie qui sont parfaites. C’est pour cette comédie absurde que j’aime la série. Tout au long de cet épisode avec ou sans Larry son personnage est excellent et démontre à quel point on s’amuse dans cette série. Ne serait-ce que sa façon de parler de vaginoplastie est parfaite. Mais si cet épisode brille dès le début, il enchaîne les délires sont Curb Your Enthusiasm a le secret. Notamment car ce que j’adore dans cette série c’est aussi les références à Seinfeld et cet épisode en fait des tonnes. Sans parler de Bill Hader qui incarne trois personnages tous plus drôles les uns que les autres et qui donnent à cet épisode son titre.

 

Cet épisode commence avec une scène excellente de la vie de Larry, Leon et Irma. Irma est désormais comme chez elle et je dois avouer que cela est le genre de choses qui rend Larry hors de lui. Larry est toujours concentré dans sa mission afin de gagner son procès pour sa barrière et fait en sorte que cela soit l’idée d’Irma de supprimer cette loi. Le personnage d’Irma a vraiment été bien développé dans Curb Your Enthusiasm et cet épisode est le point culminant de celle-ci. J’ai du coup hâte de voir comment son histoire va se terminer dans le prochain épisode qui s’avère être celui de la fin de la saison (oui, déjà !). Bill Hader apporte lui aussi une énergie parfaite à cet épisode. Il apparait en premier sous les traits d’Igor, le propriétaire d’une brocante où Jeff trouve le parfait cadeau pour sa femme afin de s’excuser de l’avoir trompé. Puis nous rencontrons Gregor qui est concierge d’un grand hôtel et qui va conseiller Larry et Jeff d’aller manger dans un restaurant à côté. Et c’est là que l’on retrouve Timor.

 

Lorsque Larry décide de s’excuser les choses sont parfaites mais il y a toujours quelque chose d’amusant à voir. Le running gag du vase était parfait pour cet épisode et symbolise parfaitement tout ce que j’aime dans Curb Your Enthusiasm. L’enchainement des situations est parfait ici et parvient à délivrer tout un tas de petites scènes amusantes voire même hilarantes.

 

Note : 9.5/10. En bref, cet épisode rassemble tout ce que j’aime dans cette série.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article