Critiques Séries : Nancy Drew. Saison 3. Episode 8.

Critiques Séries : Nancy Drew. Saison 3. Episode 8.

Nancy Drew // Saison 3. Episode 8. The Burning of the Sorrows.

 

Nancy, Bess, Agent Park et Tempérance doivent s’unir dans cet épisode et j’ai toujours aimé les séries qui associent leurs personnages. Alors qu’ils cherchent à piéger un tueur, ils vont sans le vouloir relâcher une entité surnaturel qui se nourri de la triste des gens. Au fond cet épisode est assez classique du genre pour Nancy Drew mais c’est sur la dynamique entre les personnages qu’il en devient séduisant. Depuis ses débuts, Nancy Drew mélange tout un tas d’ingrédients qui s’avèrent être séduisants et cet épisode poursuit sur le même chemin. En associant des personnages et en créant toute une dynamique autour, Nancy Drew délivre ici une intrigue qui fonctionne. Il y a toujours mieux dans Nancy Drew mais le casting est tellement réussi que chaque épisode est un vrai délice à suivre. Notamment car l’aspect surnaturel ne vient jamais supplanter le reste de la série. Tout est plus ou moins resté dans une même dynamique.

 

Par moment, Nancy Drew donne l’impression de se répéter. Disons que chaque épisode suit une histoire de tueur avec un angle surnaturel. Cet épisode n’est pas le plus original du genre. Mais l’idée que l’entité surnaturelle de cet épisode se nourrisse des émotions des habitants de la ville est un élément dramatique qui fonctionne mieux que d’autres. Le chaos que la série tente de mettre en scène reste classique du genre pour Nancy Drew mais le fait que les scénaristes associent des personnages ensemble permet aussi de développer ceux-ci. Ace et Ryan de leur côté se concentrent sur une toute autre affaire. Les intrigues secondaires ont leur importance dans Nancy Drew, elles sont souvent l’occasion de développer encore plus l’univers et sa richesse. Car oui, l’univers de Nancy Drew est particulièrement riche.

 

Dans les épisodes précédents, la série a introduit pas mal d’intrigues différentes. A commencer par le Frozen Killer mais aussi l’histoire de l’âme d’Odette (qui a permis à l’épisode précédent de délivrer là aussi de belles surprises). Je ne sais pas ce que la série compte faire par la suite mais plus j’avance dans cette saison et plus celle-ci s’avère réussie. Les scénaristes démontrent qu’ils maîtrisent complètement l’univers de Nancy Drew et son côté malléable (réel/surnaturel) permet justement de créer des intrigues étonnantes. « The Burning of the Sorrows » n’est pas l’épisode le plus original de la saison, ni même de la série mais il a les qualités intrinsèques de la série qui me séduisent toujours autant.

 

Note : 5.5/10. En bref, une association de personnages dans Nancy Drew est toujours séduisante.

Prochainement sur Salto

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article