Gossip Girl (2021) (Saison 1, épisodes 10 à 12) : Noël n'est pas un cadeau pour tout le monde (season finale)

Gossip Girl (2021) (Saison 1, épisodes 10 à 12) : Noël n'est pas un cadeau pour tout le monde (season finale)

Voici venu le temps de conclure la première saison de Gossip Girl. Alors que HBO Max a déjà renouvelé la série pour une saison 2 (heureusement), voici venu aussi le temps de refaire coucou à d’anciennes figures de la série originale. « Final Cancellation » est l’occasion de retrouver Eleanor Waldorf et je dois avouer que c’est une excellente chose. Alors que l’on célèbre Hanukkah, la série nous offre donc le grand retour de la mère de Blair. On apprend même de ce que cette dernière est devenue. Ce que fait cet épisode contraste avec le reste dans le sens où il y a une certaine forme de nostalgie intéressante mais aussi les intrigues actuelles qui stagne à cause de cette célébration. On retrouve donc Margaret Colin (Eleanor) mais aussi Wallace Shawn sous les traits de Cyrus Rose et les personnages de Dorota et Vanya. Ces quatre retour m’ont beaucoup plu car cela m’a rappelé pourquoi j’aimais la série originale.

 

Après le scandale qui a entouré l’histoire du père de Julien, cet épisode poursuit donc cette intrigue. Si je ne suis pas le plus convaincu par ce que Gossip Girl en fait, j’apprécie tout de même le résultat. Narrativement parlant il manque parfois un brin de cohérence dans cette histoire alors que Julien est huée puis finalement tout le monde est là à sa petite soirée. Ce sont des incohérences narratives et j’aurais trouvé intéressant que Gossip Girl évite de tomber dans ses propres pièges. Tout n’est pas à jeter mais l’histoire de la justice sur les réseaux sociaux (qui est clairement le sujet de ce reboot) a du mal à sortir des sentiers battus. Disons que Gossip Girl était presque en avance sur son temps avec les réseaux sociaux lorsqu’elle est sortie. Gossip Girl n’a ici pas le même sens puisqu’à mes yeux ce sont les personnages qui sont les éléments intéressants et Gossip Girl n’est qu’un élément justifiant qu’ils se retrouvent tous.

 

Cet épisode fait aussi le défaut de recycler une intrigue que l’on a déjà vu dans la première partie de la saison alors que Monet et Luna organisent une soirée afin que tout le monde arrête de l’embêter. Julien aurait pu poster un post d’excuse et tout se serait bien passé. Tout s’achève avec Julien et Zoya qui se querelle pour des trucs insignifiants (un peu comme l’on a déjà vu par le passé dans la série). Pourtant, Gossip Girl avait fait quelque chose de très intéressant dans les trois épisodes précédents afin que les deux soeurs partagent enfin une relation de soeurs. J’ai donc largement préféré retrouver les anciens personnages de Gossip Girl plutôt que les nouveaux. C’est dommage que Eleanor et son repas aient finalement cannibalisé le reste mais c’était un plaisir coupable de fan de la série originale pour moi. « You Can’t Take it with Jules» est bien mieux équilibré. Notamment car les histoires du père de Julien ne sont pas vraiment au coeur de l’histoire et que la série préfère se concentrer sur tout le monde.

 

Le cliffhanger de fin de cet épisode lance les hostilités pour le final et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. Les profs n’ont pas été très intéressants jusqu’à présent dans la seconde partie de la saison et le fait que la série leur redonne les clés de l’histoire de Gossip Girl est une bonne chose. Surtout quand c’est pour faire (enfin) quelque chose d’intéressant. Les profs sont tous plus horribles les uns que les autres et cet épisode ne change pas vraiment la cas. Kate la première. Si la discrétion sur le compte Instagram de Gossip Girl n’est plus vraiment au beau fixe, le mieux est peut-être de faire amende. Ce que l’on peut attendre de la fin de la saison c’est que quelqu’un de nouveau récupère Gossip Girl sur Instagram car les profs sont clairement les pires personnages. Ils ne sont pas intéressants et n’arrivent pas à apporter grand chose. L’arrivée de la grand mère de Julien est une bonne nouvelle qui permet aussi de découvrir le personnage en dehors d’Instagram, de son rôle d’influenceuse et de tout ce qui suit.

 

Audrey et Aki réalisent quant à eux qu’il manque quelque chose dans leur relation. On sait très bien que c’est Max. C’est ce que les deux derniers épisodes de la saison tentent de réparer. Si j’ai apprécié Audrey, Aki est un peu trop mis en retrait dans cette seconde partie de la saison. C’était l’un de mes personnages favoris au début et maintenant il s’efface au profit d’intrigues moins intéressantes par moment. Max de son côté passe son temps à organiser des orgies ce qui n’est pas sans faire des échos à un certain Chuck lorsqu’il était déprimé. Le trio est ici moins intéressant même si tout n’est pas parfait. Obie de son côté est lui aussi devenu une sorte d’ombre dans la série même si dans le dernier épisode Gossip Girl tente de lui redonner une place. « Gossip Gone. Girl » est donc un final assez attendu pour la série. Julien n’apprend toujours pas de ses propres erreurs et l’on sent que la série veut probablement se rebooter toute seule lorsqu’elle débutera sa seconde saison.

 

Lorsque Kate découvre que tout le monde se bat à cause de tout ce que Gossip Girl a balancé à la fin de l’épisode précédent, elle pense que tout le monde a appris une leçon. Sauf que la morale de l’histoire c’est que Gossip Girl cherche à parler du fait que désormais même la mauvaise pub est une façon d’exister parmi les autres. Kate était au départ quelqu’un qui cherchait à ce que tout le monde apprenne une leçon au début puis elle a voulu se repentir et est devenue la grande vilaine de l’histoire. Pour autant, même si l’évolution de Kate a été intéressante elle n’a pas été suffisamment soutenue par le scénario. Il faut dire que Gossip Girl a tellement d’intrigues en parallèle qu’il est difficile d’apprécier l’intrigue des profs tant celle-ci est déconnectée en grande partie des autres. Kate et les profs ne partagent pas de moments (ou très peu) avec les héros des révélations de Gossip Girl.

 

J’aurais trouvé intéressant que Gossip Girl sorte Kate de l’histoire afin de pouvoir se concentrer sur une nouvelle Gossip Girl. Cela aurait pu être un nouveau mystère comme dans la série originale lorsque chercher qui est Gossip Girl a toujours été quelque chose d’intéressant. Cela aurait pu jouer un peu sur notre côté enquêteurs et faire comme Pretty Little Liars. L’histoire d’Obie et Julien n’est pas intéressante de son côté. Je m’ennuie avec ce couple et c’est en grande partie à cause d’Obie. Ce dernier n’a aucun intérêt dans la série. S’il était mignon et sympa au début, au fil des épisodes il s’est effacé et n’a pas su prendre la place qu’il aurait dû prendre. Gossip Girl parvient cependant dans le final à enfin montrer le côté décadent de la vie des riches de Manhattan. C’est un élément qui faisait aussi le succès de la série originale, montrer le côté extravagant. Je me demande ce que la série nous prépare pour la saison prochaine mais je serais là avec grand plaisir. Je me suis attaché à l’univers de ces nouveaux personnages et c’est justement parfait pour donner envie d’en voir plus.

 

Note : 6.5/10. En bref, un final qui par moment perd pied mais avec le retour d’anciennes figures de la série originale et une évolution intéressante des intrigues alors Gossip Girl s’achève comme on pouvait l’attendre.

Diffusée sur Warner TV France

Gossip Girl est renouvelée pour une saison 2

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article