Top 25 - Séries 2021

Top 25 - Séries 2021

Mentions honorables :

American Crime Story: Impeachment (saison 3, FX), Servant (saison 2, Apple TV+), Superman & Lois (The CW), Loki (Disney+), Everything’s Gonna be Okay (saison 2, Freeform), Stalk (saison 2, France tv Slash), Dexter: New Blood (saison 9, Showtime), Swagger (saison 1, Apple TV+), Cruel Summer (saison 1, Freeform), Mes premières fois (saison 2, Netflix), Landscapers (mini series, HBO/Sky), Genera+ion (saison 1, HBO Max)

 

25 - En Thérapie (saison 1, Arte)

L'adaptation française de la série israélienne nous plonge dans l'enfer et le chaos des attentats de 2015 et je dois avouer que le pari est plus que réussi. C'est virtuose et en même temps ça prend au tripes. De simples récits sur un divan peuvent faire tellement de choses... et évoquer tellement d'émotions différentes.

24 - Vigil (saison 1, BBC)

Tom Edge a créé l’une des séries policières les plus étonnantes de cette année 2021. Un meurtre, un sous marin et des aventures palpitantes où chaque épisode vient ajouter des éléments supplémentaires. Suranne Jones continue de me surprendre elle aussi.

23 - WandaVision (saison 1, Disney+)

La première série tirée du MCU se concentre sur Wanda mais plus qu’une série sur une super-héroïne des Avengers c’est un hommage réussi aux sitcoms de toutes les périodes des années 60 à nos jours. Mélangeant hommage à tout l’univers fantastique Marvel, WandaVision est une série hybride étonnante.

22 - The Flight Attendant (saison 1, HBO Max)

Kaley Cuoco en hôtesse de l’air alcoolique suspectée de meurtre c’est le point de départ de cette comédie dramatique qui nous embarque dans des aventures rocambolesques et délirantes. Chaque épisode et ses rebondissements vont savoir casser certains codes et amuser autant que toucher le spectateur.

21 - THEM (saison 1, Amazon Prime Video)

Première saison d’une anthologie créée par Jordan Peele, THEM est dans la lignée de Us (son dernier film en date) et nous plonge dans une aventure sur le racisme dans les quartiers blancs. Choquante, percutante et aux scènes d’horreur réussies la série se consomme sans temps morts.

20 - Kevin Can F—k Himself (saison 1, AMC)

Voilà une comédie dramatique étonnante qui mélange l’histoire d’une sitcom à la vie de la femme de cette fameuse sitcom. La structure de la série casse le fameux « forth wall » pour un plaisir coupable assumé où l’héroïne cherche à tuer son mari tout en critiquant le côté patriarcal de la sitcom traditionnel.

19 - The Good Fight (saison 5, Paramount+)

Après une saison 4 qui n’a pu aller au bout à cause de la COVID-19, cette saison 5 s’allège de plusieurs personnages pour se renouveler. La série évolue et sort de ses sempiternelles intrigues répétitives sur Donald Trump pour aller de l’avant. Le charme opère à nouveau.

18 - Pose (saison 3, FX)

Les équipes de Ryan Murphy ont su donner à Pose une fin digne de ce nom. Cette tragédie humaine rend compte de façon assez intelligente de la société de l’époque tout en la faisant résonner avec celle que l’on vit. Un conte de fée qui prouve que la réalité est souvent dure.

17 - Blindspotting (saison 1, Starz)

Adapter un film en série n’est pas toujours une belle expérience mais celle de Blindspotting est une superbe aventure se concentrant sur un autre personnage du film que ses deux héros. C’est touchant tout en développant l’univers du film en axant son récit sur une femme. Bourrée de références culturelles, Blindspotting sait de quoi elle parle et le fait très bien.

16 - It’s a Sin (saison 1, BBC)

Russell T. Davies nous plonge dans les années SIDA avec émotion. Durant toute la saison, It’s a Sin nous fait danser mais aussi pleurer. La série ne travestie jamais la dure réalité de cette époque tout en mélangeant le côté à la frénésie d’une époque insouciante où vivre, aimer et baiser sont les maîtres mots.

15 - The White Lotus (saison 1, HBO)

L’univers de The White Lotus est aussi étrange que fascinant. Les personnages, tous plus insupportables les uns que les autres, parviennent à créer une critique assez intelligente des clients et de leur façon d’être face à des employés. Ceux-ci ont aussi beaucoup à se reprocher.

14 - Evil (saison 2, Paramount+)

Cette saison 2 pousse le vice encore plus loin et nous offre de vrais moments. En plus de la mythologie qui continue de grandir, cette saison est clairement tout ce que les King savent faire de mieux. Même avec de petites idées ils en font des épisodes grandioses (le plus mémorable étant l’épisode silencieux).

13 - Hacks (saison 1, HBO Max)

Une comédienne de stand-up sur le déclin demande l’aide d’une jeune femme afin de lui écrire des sketchs dans l’ère du temps. C’est drôle, sarcastique et la relation entre les deux femmes est parfaite. Et puis Jean Smart tient ici l’un de ses meilleurs rôles.

12 - Reservation Dogs (saison 1, FX)

Au delà de la misère dans laquelle vivent les personnages de cette réserve, la série parle de rêve d’évasion non sans humour et poésie. Chaque épisode est une vraie surprise qui mélange les influences et offre une chronique sociale décalée et passionnante.

11 - Dopesick (mini series, Disney+)

L’enfer de l’Oxycontin est raconté ici avec une telle force que l’émotion fait partie intégrante de la série. Dopesick ne prend jamais de pincettes pour nous montrer la dure réalité de ce fléau qui a touché les Etats-Unis. Michael Keaton méritera un Emmy pour sa prestation sans faille.

10 - Starstruck (saison 1, BBC)

Jessie couche avec une star de cinéma et démarre alors une aventure aussi folle qu’attachante. La série donne aux spectateurs tellement et cette bonne humeur communicative donne envie d’enchaîner les épisodes. C’est sans parler du charisme de l’héroïne qui nous permet de tout de suite accrocher à ses aventures amusantes.

09 - Only Murders in the Building (saison 1, Hulu)

Un trio qui n’a rien en commun en dehors de leur fascination pour les enquêtes. Un mélange savoureux entre Agatha Christie et quelque chose de presque Hitchockien. La série ne tombe jamais dans le côté pervers de son histoire et propose rebondissements, humour et personnages décalés.

08 - The Big Leap (saison 1, FOX)

Véritable surprise de l’année sur les networks, The Big Leap me manquera. Racontant les coulisses d’une émission de télé-réalité dans le monde de la danse, la série oscille entre humour, personnages énergiques et émotions frappants le spectateur au coeur.

07 - Maid (mini series, Netflix)

Une mère quitte un mari violent avec sa fille et tente de se reconstruire. La dure réalité de ce monde frappe le spectateur en plein coeur. Maid est une série brillante sur une mère qui veut tout faire pour offrir à sa fille la vie qu’elle n’a jamais eu la chance de vivre.

06 - Chucky (saison 1, Syfy)

Chucky prouve que l’on peut créer des séries d’horreur adaptées de franchise sans problème. Chaque épisode a été une excellente surprise où tout s’enchaîne. Toujours sarcastique, délirante et gore, la série de Don Mancini a su rappeler les origines de Chucky pour notre plus grand plaisir.

05 - Invasion (saison 1, Apple TV+)

J’ai toujours été fasciné par les histoires d’invasions extra-terrestres. Invasion prend cependant le pari de se concentrer sur les humains et l’humain plus que sur l’alien en lui-même. En brossant différents portraits aux quatre coins du monde, Invasion est une série de toute beauté, poétique et représentant tout ce que j’aime dans la SF.

04 - Mare of Easttown (saison 1, HBO)

Kate Winslet et une affaire de meurtre. Voilà ce qui anime la communauté d’Easttown. Outre les petits secrets de chacun, Mare of Easttown est une série policière qui ne renouvelle pas forcément le genre mais sait maintenir son suspense du début à la fin avec au centre une Kate Winslet époustouflante.

03 - Ted Lasso (saison 2, Apple TV+)

En devenant plus une série dramatique que la comédie qu’elle pouvait être en saison 1, Ted Lasso grandie et évolue au gré de ses personnages attachants. C’est un bonbon plein de tendresse et de mélancolie qui se déguste avec douceur. Ted Lasso fait du bien et je ne peux que l’en remercier.

02 - The Underground Railroad (mini series, Amazon Prime Video)

Fresque historique grandiose, The Underground Railroad est une série choc qui ne laisse pas indifférent. Barry Jenkins (Moonlight) frappe fort et en dehors de la réalisation magnifique, la série nous happe dans un monde d’horreur et troublant en pleine ségrégation aux Etats-Unis.

01 - Yellowjackets (saison 1, Showtime)

Certainement l’OVNI le plus remarquable de l’année. Yellowjackets n’a de cesse de me fasciner d’épisodes en épisodes. Elle mélange l’occulte avec la survie de personnages victime d’un crash dont le futur n’est pas un long fleuve tranquille mais la suite logique de toutes les horreurs vécues dans cette forêt.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article