Critique Ciné : Dans les yeux de Tammy Faye (2022)

Critique Ciné : Dans les yeux de Tammy Faye (2022)

Dans les yeux de Tammy Faye // De Michael Showalter. Avec Jessica Chastain, Andrew Garfield et Vincent d’Onofrio.

 

Tammy Faye Bakker est loin d’être une personnalité connue en France, notamment car la télévangéliste n’est pas quelque chose que nous avons dans notre pays. Pour autant, l’histoire de Tammy Faye méritait bien d’être contée au cinéma car elle est aussi saugrenue que fascinante. L’histoire de ce couple qui va parcourir les Etats-Unis et vivre la belle vie sur le dos des dons de leur paroisse. Dans les yeux de Tammy Faye c’est l’histoire d’un scandale qui a fait trembler les Etats-Unis dans les années 90. L’histoire de Tammy est celle d’une femme qui croit en Dieu, en tout le monde et surtout en ceux qui croient en Dieu. Tout commence lors de son enfance loin d’être heureuse dans une famille pauvre qui va lui donner l’envie de se concentrer sur la foi. Dans les yeux de Tammy Faye a une approche assez satirique de cette histoire que je ne connaissais pas et plonge le récit dans une certaine forme d’absurdité qui n’est pas sans faire écho à The Righteous Gemstones (HBO) par exemple. A chaque scène où Tammy Faye et Jim font leur show, ils sont habités et le spectateur partage ces séquences toutes plus folles les unes que les autres.

 

Focus sur le parcours et la personnalité atypique de Tammy Faye Bakker, célèbre évangéliste américaine au maquillage outrancier. Epouse du télégénique Jim Bakker, le couple était très impliqué auprès des malades du sida dans les années 1980. Mais au début des années 1990, leur empire financier s'effondre...

 

Michael Showalter met tout cela en scène de façon colorée et pop, un peu à la façon de ce que représente ce genre de télévision. Ajoutons à cela des personnages sympathiques auxquels on s’attache facilement. Dans un sens, Dans les yeux de Tammy Faye reste un biopic qui suit la mécanique usuelle du genre mélangeant l’enfance de Tammy dans le Minnesota au début des années 50 jusqu’au moment où elle a rencontré Jim et dévoilé son amour pour la musique. Le film inclus la comparaison entre la communauté LGBTQ+ et les patients du VIH qui a scandalisé l’Eglise dans les années 80 avant de faire de Tammy une icône gay. L’interview qu’elle réalise de Steve Pieters atteint du VIH est un moment important de l’histoire de Tammy et Jim et aussi de ce film. Dans les yeux de Tammy Faye est un film plein de joie et de moments où les scandales sont tous plus intéressants les uns que les autres. Jessica Chastain et Andrew Garfield livrent tous les deux une performance à la hauteur de ces personnalités véreuses et c’est tout ce que je pouvais demander de la part d’une telle aventure.

 

Note : 7/10. En bref, grâce à un casting aux petits oignons et une histoire rocambolesque, Dans les yeux de Tammy Faye s’amuse avec une satire efficace et colorée.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article