Critiques Séries : 4400. Saison 1. Episode 9.

Critiques Séries : 4400. Saison 1. Episode 9.

4400 // Saison 1. Episode 9. Great Expectations.

 

Après huit épisodes où les personnages erraient plus qu’ils n’avançaient, cet épisode tente de donner à la saison une direction. « Great Expectations » aurait pu donner aux téléspectateurs envie de voir beaucoup plus de ce récit mais je dois avouer que c’est assez faible. Plutôt que de se concentrer sur un personnage comme dans les épisodes précédents, cet épisode nous offre un prologue de différents points de vue. Si c’est une bonne idée, notamment car ces moments permettent de nous donner les implications de chaque intrigues je dois avouer que cela reste répétitif tout au long de l’épisode. J’ai l’impression que les scénaristes ne savent pas trop quoi faire pour rendre les intrigues originales ou en tout cas différentes les unes des autres. Cela rend le récit bien moins palpitant que je n’aurais pu l’imaginer au départ. Le concept de 4400 est intéressant et ce sont les personnages et les relations entre eux qui sont sensées faire le sel de la série. Pour autant, j’ai comme l’impression qu’il manque vraiment des personnages attachants.

 

Au fil des épisodes je n’ai pas réussi à m’intéresser plus à un personnage qu’à un autre contrairement à la série originale Les 4400 qui avait su créer une galerie de personnages différents mais complémentaires. Le fait que l’on ait plusieurs points de vue est une bonne idée sur le papier très mal exploitée par la série ici. La narration part dans tous les sens sans avoir de direction et cela rend le tout bien moins cohérent que précédemment. Une grande partie des personnages importants manquent dans cet épisode alors que certains personnages sur lesquels la série se concentre ici ne sont pas aussi bons. Ou en tout cas ne permettent pas d’apporter énormément d’actions au récit. Je me demande si la série n’a pas subit de plein fouet les restrictions de tournage durant la pandémie mais ce n’est pas une excuse pour faire des épisodes aussi médiocres.

 

J’aimerais bien un épisode centré sur Soraya ou sur Agent Tanner. C’est ce genre de personnages qui ont du potentiel mais la série ne semble pas prête à s’intéresser à ce qu’elle sait faire de mieux. Elle se contente de nous trimbaler de scènes en scènes sans aucune véritable émotion. Agent Tanner et Soraya apportent quelque chose mais c’est tellement dilué dans le reste de l’épisode que cela n’a pas l’impact que cela aurait pu avoir. 4400 revient mais elle n’arrive pas à passer la seconde et c’est dramatique car l’intérêt de la série s’amenuise au fil des épisodes.

 

Note : 4/10. En bref, en partant dans tous les sens 4400 n’arrive pas à rendre une seule intrigue réellement palpitante.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article