Critiques Séries : Dexter: New Blood. Saison 9. Episode 10 (series finale)

Critiques Séries : Dexter: New Blood. Saison 9. Episode 10 (series finale)

Dexter: New Blood // Saison 9. Episode 10. Sins of the Father.

SERIES FINALE

 

La première fin de Dexter était mauvaise. La fin de la saison 8 m’avait laissé cette impression que les scénaristes ne savaient plus quoi faire de leur héros. Ils s’en moquaient tellement qu’ils avaient décidé de lui offrir une retraite de bucheron à Iron Lake. Clyde Phillips est revenu pour remettre de l’ordre dans sa propre série dont il a été le showrunner durant les quatre premières saisons. Si cette mini-série baptisée Dexter: New Blood a ses défauts, elle offre une fin logique au personnage principal tout en ouvrant des pistes intéressantes pour une hypothétique suite. Kurt était un tueur en série intéressant dans cette saison et même si ce dernier est mort sur la table de Dexter dans l’épisode précédent, « Sins of the Father » est avant tout là pour confronter Dexter à ses propres démons et l’image destructrice qu’il a avec lui. Dexter: New Blood délivre donc ici le final que les fans de Dexter méritaient et pas cette fin ridicule qui avait conclut la saison 8.

 

Dexter: New Blood offre ici un épisode satisfaisant, poignant et offrant une fin drastique qui ne permettra pas à qui que ce soit de dire : je veux que Dexter continue ses aventures. Il fallait bien qu’à un moment donné la série tue son personnage. Après tout c’est le seul jugement qu’il pouvait avoir et son arrestation aurait été une mauvaise idée à mes yeux. Le fait que ce soit Harrison qui tue son propre père a une vraie symbolique biblique, celle d’une façon de laver son propre corps des péchés de son père. « Sins of the Father » est donc un excellent épisode final pour Dexter: New Blood et pour Dexter dans son intégralité. Rarement la série a su offrir des fins de saison réussies et finalement cet épisode fait ce que l’on aurait dû avoir bien plus tôt. Le fait que le passé de Dexter le rattrape est spectaculaire et tous les éléments que cet épisode présentent sont là pour construire cette chute inévitable.

 

Clyde Phillips ne cherche pas à présenter Dexter comme un héros. Dexter pense toujours lui même avant tout et a besoin de Harrison. Il a besoin de l’amour de quelqu’un tant il a été déçu dans sa propre vie. La mort de Rita, celle de sa soeur et aussi celle d’Hannah d’un cancer (qui était sensée s’occuper d’Harrison). Cet épisode fait de Dexter ce qu’il a toujours été : un narcissique toxicomane (aux meurtres). Angela est une sacrée championne. Avoir réussi à rassembler toutes les pièces du puzzle est une très bonne chose et l’idée que Angela ne tombe pas dans le panneau de Dexter est une forme d’intelligence. Car Dexter: New Blood est clairement là pour sonner le glas du personnage. Tout commence par l’arrestation de Dexter pour le meurtre de Matt Caldwell après que Angela ait retrouvé une des vis en titane de Matt parmi les décombres de la maison de Dexter.

 

A partir de ce moment là la série enchaîne les scènes et les twists. Une fois Dexter emprisonné, on voit un toxicomane prêt à tout pour sa dose. C’est dans ce sens là que la psychologie de Dexter est fascinante et que le scénario trouve la bonne façon de nous conduire à l’issue : le face à face entre Dexter et Harrison. Cet épisode est aussi celui où Batista apprend enfin que Dexter est toujours en vie (enfin, une fouis qu’il arrivera à Iron Lake ce ne sera pas le cas et pour de vrai cette fois). Harrison de son côté réalise qu’il n’est pas comme son père même si dans le fond Harrison, en tuant son père, suit le code de Harry. Ce fameux code que Dexter a enfreint de nombreuses fois tout au long de la saison en tuant Matt mais aussi en tuant Logan dans cet épisode. L’autre moment important est Dexter qui raconte où se cache les corps que Kurt tue depuis 25 ans. Le montage de cette découverte est intéressant et même touchant. Mon seul regret dans cet épisode est probablement le fait que Batista n’ait pas eu la chance de confronter Dexter. C’est finalement tout ce que j’attendais du début à la fin de cet épisode.

 

Note : 10/10. En bref, malgré quelques petits défauts cette fin représente tellement une belle fin pour Dexter: New Blood ET Dexter que je ne peux qu’être fasciné par le talent de Clyde Phillips.

Disponible sur myCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

D
Bonjour, je suis un fan inconditionnel de Dexter, je n'ai pas aimé moi aussi comment s'est terminée la saison 8, pas celle où Dexter s'en sort mais la mort de Debra et Lagertha et même celle de Rita au départ m'ont laissé perplexe. Je ne suis pas d'accord sur tout ce qui est dit car en mon sens, ce n'est pas une série moralisatrice, on n'a pas besoin de voir qu'à la fin Dexter devra payer pour ses péchés. Il y a des tueurs en série dans la réalité qui ne sont jamais rattrapés et qui meurent de vieillesse mais ne seront jamais heureux, pourquoi alors vouloir absolument éliminer Dexter alors qu'il tue selon un code, qu'il fallait d'ailleurs suivre à la lettre sans difficulté pour le personnage principal en arrangeant certains scénarios ? Doakes méritait de mourir d'une certaine façon mais j'ai trouvé l'histoire sans sens quelquefois. Pour moi Dexter ne peut pas non plus continuer avec le fils puisqu'ils ont cassé l'histoire. Le fils ne sera jamais comme Dexter donc s'il se met à poursuivre le schéma, je ne vois pas comment puisqu'il était dès le départ en désaccord avec son père. Je n'ai pas vu un vrai lien comme avec Hannah ou Rita ou Debra qui aimaient inconditionnellement Dexter. Ce fils était toujours en doute. D'ailleurs, Hannah aurait pu facilement expliquer à Harrison pourquoi son père les a abandonné. Bref, les fins pour chaque personnage principal sont nuls.
Répondre
F
Bonjour<br /> Moi je trouve que c'était bien de laisser Dexter Morgan en vie je l'aurais laissé en prison mais il défendrait les vrais innocents et il est aiderait le FBI à poursuivre des serial killer en liberté.
Répondre