Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 2. Episodes 11 et 12.

Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 2. Episodes 11 et 12.

Law & Order: Organized Crime // Saison 2. Episodes 11 et 12. As Nottingham Was to Robin Hood / As Iago is to Othello.

 

Je dois avouer que je pensais que Wheatley était du passé mais la série aime probablement trop Dylan McDermott et l’invite ainsi à revenir sur le devant de la scène. Stabler n’a pas la vie facile et même s’il s’arrange ici pour que McClane soit arrêté et remis en prison, Wheatley de son côté a un avantage. Faire revenir le personnage apporte un peu de tensions intéressantes mais j’ai l’impression que Law & Order: Organized Crime se précipite un peu trop. Je me demande si au fond le personnage n’aurait pas dû rester encore en prison avant de revenir peut-être dans une future saison de la série. Les intrigues de cyberattaques ne sont pas mauvaises et la série change un peu de registre. Après la mafia albanaise dans la première partie de la saison, la série parle ici d’un sujet que beaucoup de séries policières exploitent en ce moment. On a déjà eu 911 par exemple et maintenant Law & Order: Organized Crime donne sa propre vision des choses grâce à Wheatley. Ce dernier est un peu plus malin par rapport à la saison précédente.

 

J’ai beaucoup aimé la fin de « As Nottingham was to Robin Hood » car la série a ici maîtrisé son cliffhanger. Je ne m’y attendais pas spécialement mais il aura fallu tout un épisode pour que l’histoire redémarre réellement. « As Iago is to Othello » est d’ailleurs bien plus intéressant que les autres. Notamment le petit dîner tendu entre Wheatley et sa femme. C’est ce genre de situations qui donnent à la série un air un peu plus intéressant à mes yeux. Contrairement à Wheatley, McAcane a une conscience. Il n’a jamais voulu tuer qui que ce soit et avant d’être impliqué dans les histoires de Richard et Angela, il ne s’intéressait pas à tout ça. Law & Order: Organized Crime offre aux téléspectateurs pas mal de bons moments dans le second épisode de cette salve. La guerre entre Wheatley et Stabler commence à devenir bien plus tendue et intéressante. C’est d’ailleurs avec cet épisode que l’on a enfin un vrai cliffhanger digne de ce nom.

 

Les deux vont presque s’entretuer et bien que l’on sait que les deux ne peuvent pas mourir tout de suite (surtout Stabler car il est le héros de la série), la tension est palpable et incarne tout ce que j’aime dans Law & Order: Organized Crime. Le face à face dans l’ascenseur fait partie de ces bons moments que la série maîtrise à la perfection. Je ne sais pas trop ce qu’il faut attendre de la suite de la saison mais Law & Order: Organized Crime a su créer ici quelque chose d’efficace d’un point de vue purement dramatique avec l’action et les drames entre les personnages qui s’accentuent.

 

Note : 7/10. En bref, même si je n’étais pas plus convaincu que ça par le retour de Wheatley, Law & Order: Organized Crime a su l’utiliser de façon intelligente dans ces deux épisodes.

New York : Crime Organisé - Prochainement sur TF1, diffusée sur 13e Rue

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article