Queens (Saison 1, 11 épisodes) : comeback en demi-teinte

Queens (Saison 1, 11 épisodes) : comeback en demi-teinte

Durant onze épisodes, Queens a probablement été sous estimée. La série n’a pas toujours exploité son potentiel mais il était là. C’est une série teintée d’une certaine forme de nostalgie pour ceux qui ont grandi avec Eve et Brandy à la fin des années 90. La série raconte l’histoire d’une girls band de hip hop qui est prêt à faire son comeback. Mais Queens n’a jamais réussi à être à la hauteur du projet de départ. Au fil des épisodes la série a beau avoir créé des intrigues sympathiques, elles ne sont jamais devenues mémorables. Même quand l’une des filles se fait tirer dessus la série aurait pu en profiter pour créer quelque chose de fort par la suite. Ce qu’elle n’a jamais fait… malheureusement. Le vrai plaisir que j’ai eu à regarder Queens c’est de retrouver ces anciennes gloires du hip hop américain. L’univers que la série s’est créé est parfois un peu trop clinquant et la mise en scène de Tim Story dans les deux premiers épisodes m’a donné l’impression de voir ces soap parfois mal fagoté des années 2000. Je n’ai jamais été fan de ce réalisateur et il démontre avec Queens qu’il aurait pu s’en tenir uniquement aux clips vidéos.

 

L’autre souci que j’ai eu avec Queens c’est son scénario. La série va souvent droit au but, sans être réellement subtile. Queens manque donc de développement autour de ses personnages, notamment sur leur passé qui est présenté sous un angle bien trop superficiel. A se prendre parfois un peu trop au sérieux, Queens en oublie de divertir son public. La série cherche des intrigues sombres dans un univers parfois un peu trop pailleté. Et justement l’humour aurait pu avoir sa place afin d’apporter à la série quelque chose de plus nuancé. Ce sont donc bien souvent les scènes musicales qui amènent Queens à devenir ce qu’elle devait devenir. J’aime beaucoup ce qui est fait de ce point de vue là, tant dans la mise en scène, la musique que les clips vidéos. D’un point de vue créatif, Queens n’innove pas non plus. On retrouve des intrigues déjà vues dans Empire ou d’autres séries du genre et notamment tous les soap des années 2000.

 

Cette saison a été tellement riche en soap que Queens fait pâle figure (un peu comme Our Kind of People dans un registre différent). Le premier épisode de Queens était efficace, rythmé et n’arrêtait pas la machine. La suite de la saison ralenti drastiquement bien des choses mais bien que cela soit le lot de ce genre de séries qui doit accrocher vite un téléspectateur, Queens aurait dû trouver autre chose afin d’apporter un vrai rythme à son histoire. Même si tout n’est pas parfait il y a de quoi apprécier Queens dans sa globalité. Une saison 2 de Queens est très peu probable compte tenu des audiences catastrophiques de la série mais si vous avez envie de retrouver Eve, Brandy ou même Naturi Naughton sur le petit écran alors Queens est faite pour vous. La série va droit au but et ne cherche pas à prendre la tête de ses téléspectateurs. Peut-être qu’elle est arrivée trop tard ou trop tôt dans le monde des soap. Elle méritait tout de même d’être plus écrite et moins superficielle.

 

Note : 5/10. En bref, si dans sa globalité Queens a beaucoup de qualités elle tombe dans tous les pièges d’un soap et a du mal à créer un rythme efficace.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article