The Afterparty (Saison 1, épisodes 1 à 3) : mais qui a tué Xavier ?

The Afterparty (Saison 1, épisodes 1 à 3) : mais qui a tué Xavier ?

The Afterparty est une belle surprise à laquelle je ne m’attendais pas du tout. En mélangeant les genres et bien que cela ne soit pas parfait, c’est un sacré délire qui fait son petit effet. The Afterparty c’est le genre de séries qui par nature peut être ratée ou une réussite. Pour le moment elle tend vers la réussite, notamment avec l’épisode 3 sur « Yasper » qui se transforme en une sorte de comédie musical hilarante. Au début nous suivons Sam Richardson et Zoe Chao dans leurs aventures romantiques. On est dans une comédie romantique classique, pas toujours inspirée mais l’épisode a besoin d’introduire son univers : le meurtre, les personnages et surtout le mobile que pourrait avoir le meurtrier. Car si Xavier a plein d’ennemis, je doute que cela soit aussi facile que le scénario ne veut bien nous le faire croire.

 

Après les événements survenus au cours de l'afterparty d'une réunion d'anciens du lycée, la même nuit est racontée du point de vue des différents acteurs présents avec chacun sa façon d'appréhender la vie...

 

Chaque épisode est raconté selon un genre précis qui colle à l’esprit de chacun des personnages. Christopher Miller (La grande aventure Lego, Spiderman Into the Spider-verse) a cette capacité à créer dans chaque épisode des perspectives différentes ce qui rend forcément le tout assez attractif et permet au téléspectateur d’éviter de ressentir le côté redondant. Car The Afterparty raconte a chaque épisode la même histoire mais avec les yeux d’autres personnages. Quand Aniq pense avoir bu des shooters flambés dans le premier épisode, l’épisode de Yasper nous révèle que ce soit des bougies. C’est un petit détail mais il m’a tellement marqué que je me devais d’en parler. Le mélange des genres permet donc de créer une dynamique unique, fraîche et efficace dans chaque épisode.

 

The Afterparty dans sa globalité est amusant alors que le mystère global n’est pas ce qu’il y a de plus efficace. Disons que l’on en vient rapidement à oublier le meurtre car les délires de chacun des personnages sont tellement drôles que l’on préfère se concentrer là dessus. The Afterparty coche certes toutes les cases du whodunnit mais peu importe car le casting est réussi et c’est ça la vraie force de la série. Le genre avait besoin d’être un peu dépoussiéré et Chris Miller parvient à nous offrir un délire dont il a le secret. C’est tout ce que j’avais envie de voir en me plongeant là dedans. L’épisode 3, comme si l’on était dans Crazy Ex Girlfriend est mon préféré. Ben Schwartz est une bonne recrue et il le démontre dans les trois épisodes que l’on a pu voir pour le moment.

 

Note : 7/10. En bref, un délire qui mélange les influences autour d’un meurtre.

Disponible sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article