Critique Ciné : Red Rocket (2022)

Critique Ciné : Red Rocket (2022)

Red Rocket // De Sean Baker. Avec Simon Rex, Bree Elrod et Ethan Darbone.

 

Red Rocket est un délire en soi. Cette comédie raconte l’histoire d’une star du porno qui revient dans sa vile natale du Texas sans que personne ne lui ai demandé de revenir. Pour un peu plus de contexte, le titre du film est amusant puisque « Red Rocket » signifie le pénis d’un chien en érection. Mais au delà du titre délirant, Sean Baker (Starlet, Tangerine) reste dans ses propres thématiques. Les deux films cités parlent eux aussi de porno ou de prostituées. Sean Baker aime les sujets un peu limites et tente d’en faire des récits assez humains et en même temps plus léger afin de décomplexer le milieu. Red Rocket se situe en 2016 alors que l’Amérique doit décider de qui entre Donald Trump et Hilary Clinton va prendre place à la Maison Blanche. Il y a une sorte de combat de coq entre prédateur qui surgit dans le récit sans pour autant que cela ne soit réellement explicite. Le sujet de Baker est dans toutes les scènes du film (ou presque) et dans un sens c’est la meilleure chose qui pouvait arriver au film : se moquer de l’industrie tout en rappelant à quel point il est difficile de revenir à une vie normale après.

 

Mikey Saber revient dans sa ville natale du Texas après des années de carrière de pornstar à Los Angeles. Il n'y est pas vraiment le bienvenu... Sans argent, sans emploi, il doit retourner vivre chez son ex-femme et sa belle-mère… Pour payer son loyer, il reprend ses petites combines mais une rencontre va lui donner l’espoir d’un nouveau départ.

 

Red Rocket ne fait cependant rien de très intéressant de l’année 2016 alors que c’était justement un terrain de jeu qui avait du potentiel. Notamment car le film se situe au Texas, le bassin de Donald Trump. C’est parfois assez poussif et le scénario n’aide pas toujours le film à sortir des sentiers battus. J’ai largement préféré Starlet et Tangerine, deux films du réalisateur. Même The Florida Project qui parlait d’une fillette de six ans dont la mère se prostitue. Red Rocket partait d’un bon sentiment, notamment car il s’attarde sur deux personnages très atypiques qui changent de ce que l’on peut voir dans le registre de la comédie dramatique. Mais sur l’aspect comédie c’est trop léger et pas suffisamment travaillé, quant à la dramaturgie c’est un peu du même acabit. Simon Rex est plutôt convaincant ce qui aide à passer les deux heures de film plutôt sereinement et Suzanna Son est elle aussi sous les traits de Strawberry plutôt intéressante. La durée du film n’aide pas toujours à rester complètement alerte puisque le récit divague et tourne autour du pot. Mais dans son ensemble Red Rocket a le mérite de faire une proposition…

 

Note : 4.5/10. En bref, d’un point de départ assez intéressant Red Rocket ne fait finalement que très peu de choses et contemple la vie d’un personnage qui ne se livre pas suffisamment.

Sorti le 2 février 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article