Critique Ciné : The King's Man - Première mission (2021)

Critique Ciné : The King's Man - Première mission (2021)

The King’s Man : Première mission // De Matthew Vaughn. Avec Ralph Fiennes, Gemma Arterton et Rhys Ifans.

 

The King’s Man : Première mission n’est pas une suite à Kingsman 2 : Le Cercle d’Or mais un prequel qui raconte les prémices de cette agence de renseignement indépendante de toute politique. Matthew Vaughn nous permet ici de retrouver ce qui a fait le succès de la franchise et de nous plonger dans une autre période. Je dois avouer ce film bien plus intéressant que le précédent. Le second film de la franchise était répétitif par rapport au premier alors The King’s Man : Première mission vient muscler l’ensemble et apporter un brin de fraîcheur. L’absence du casting des deux premiers films permet aussi d’étendre l’univers. Ralph Fiennes est parfait dans son rôle de héros et l’intégration de l’histoire (l’assassinat de Rasputin par exemple) rend le tout encore plus percutant et amusant à suivre. Cette franchise de films d’espionnage est fascinante et l’on retrouve ici un Matthew Vaughn en forme : les scènes d’action et de combat sont toujours originales et ont sa propre patte à l’écran. Il y a aussi une véritable maîtrise du suspense et des rebondissements qui permettent de ne jamais faire retomber le soufflé.

 

Lorsque les pires tyrans et les plus grands génies criminels de l’Histoire se réunissent pour planifier l’élimination de millions d’innocents, un homme se lance dans une course contre la montre pour contrecarrer leurs plans.

 

Il y a dans The King’s Man : Première mission tout pour faire un Blockbuster réussi. Refaire l’histoire est toujours amusant et c’est ce que fait Matthew Vaughn ici en imaginant que l’histoire de la Première Guerre Mondiale a été influencée par des agences de renseignement (notamment pour l’entrée des Etats-Unis dans la guerre). La réalité et la fiction se mêlent et délivrent ainsi pas mal de bonnes surprises. Les scènes dans les tranchées sont efficaces et rythmées. Certaines scènes ajoutent même un brin d’émotion bienvenu. The King’s Man : Première mission est donc un divertissement efficace qui prend son temps pour entrer dans le vif du sujet (et c’est presque le seul reproche que je pourrais faire au film). La seconde partie du film est la plus réussie, la plus rythmée et la plus efficace. C’est malin et c’est tout ce que j’avais envie de voir d’un tel film en ce moment au cinéma. Ralph Fiennes est un très bon choix et le casting qui l’accompagne est lui aussi parfait même si je suis un peu déçu de l’utilisation presque trop maigre de Gemma Aterton.

 

Note : 7/10. En bref, un prequel réussi pour une franchise à haut potentiel.

Sorti le 29 décembre 2021 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article