Critiques Séries : Power Book IV: Force. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Power Book IV: Force. Saison 1. Episode 1.

Power Book IV: Force // Saison 1. Episode 1. A Short Fuse and a Long Memory.

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que Tommy Egan est de retour. Après New York le voici à Chicago. Le changement de lieu permet aussi à Power Book IV: Force de nous offrir de nouvelles perspectives dans le registre du crime organisé. Robert Munic (The Cleaner, Fighting) ne perd pas de temps à installer Tommy dans son nouvel environnement et à rappeler qui est ce personnage emblématique de Power. Car Power sans Tommy ce n’était pas Power. Pour autant, ce premier épisode n’est pas aussi emblématique qu’on pu l’être la série originale ou même le dernier spin off en date : Power Book III: Raising Kanan. Mais Power Book IV: Force contient malgré tout tous les ingrédients qui ont fait le succès de la franchise et surtout du personnage. Tommy est toujours charismatique et Joseph Sikora n’a clairement pas de problèmes à se remettre dans le bain du personnage. La dernière apparition de Tommy dans l’univers de Power remonte au final de la saison 1 de Power Book II: Ghost alors que le personnage faisait semblant d’être mort afin de se construire une nouvelle vie. En Californie.

 

Tommy Egan a coupé tout lien avec son passé et quitté New York pour de bon. Après avoir perdu Ghost, LaKeisha et la seule ville qu’il ait jamais connue, Tommy décide de faire un petit détour pour guérir une vieille blessure qui le hante depuis des décennies. Alors qu’il pensait régler ses problèmes rapidement, son détour se transforme en un labyrinthe de secrets et de mensonges de famille que Tommy pensait enterrés depuis longtemps. Il va rapidement faire sa place entre les deux gangs qui contrôlent le trafic de drogues de Chicago.

 

Sauf que Power Book IV: Force n’a pas prévu le même destin pour notre héros. Il s’arrête à Chicago et se retrouve rapidement de nouveau en plein coeur des trafics en tout genre. Tout remonte comme des flashbacks de sa vie à New York mais Power Book IV: Force a justement un peu de mal parfois à concilier le nouveau train de vie de Tommy avec son passé. Si la série reste ancrée dans l’univers de Power, elle n’en a pas toujours les mêmes attributs. Avec une galerie de personnages tout neuf, la série n’a donc gardé que Tommy en personnage emblématique. La série utilise pour la première fois de façon humaine les prisonniers ce qui change des autres séries Power. Diamond Sampson a peut-être encore du mal à montrer ce dont il sera capable mais je suis sûr et certain que les scénaristes vont s’en sortir assez bien. Tout ce que fait ce premier épisode est à la fois familier et répétitif de ce que l’on a déjà vu tout en offrant des perspectives légèrement différentes. C’est pourquoi je n’ai pas encore été totalement convaincu que Power Book IV: Force était nécessaire. Tommy est un personnage que j’adore donc je suis heureux de le retrouver mais tout ce qui l’entoure ici doit faire ses preuves.

 

Note : 5.5/10. En bref, une introduction parfois décousue du reste mais qui a tout de même un avantage : la présence de Tommy.

Disponible sur Starzplay

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article