Critiques Séries : Power Book IV: Force. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : Power Book IV: Force. Saison 1. Episode 3.

Power Book IV: Force // Saison 1. Episode 3. Fire Starter.

 

Tommy est une force de la nature qui aime faire de l’argent. On l’a déjà vu dans Power et on le voit encore dans Power Book IV: Force. Dès qu’il y a une opportunité de faire des sous, il est là et n’est pas prêt de s’arrêter. Cet épisode met cette partie du personnage en avant et cela s’avère bien plus prenant que l’épisode précédent. Tommy aimerait bien rassembler tout le monde à Chicago afin de créer un business du niveau de celui de Ghost à New York. Si Tommy reste le héros de Power Book IV: Force, les autres personnages de la série ont eux aussi leur place. Comme la famille Flynn. Cet épisode permet de passer plus de temps avec eux de Walter à Claudia. Un peu comme la famille de Monet dans Power Book II: Ghost, la série parvient ici à développer le récit autour d’une famille et ce qu’elle a à nous offrir.

 

On a déjà eu quelques bribes de leur dynamique précédemment mais l’on passe un peu plus de temps avec Walter et cela ne fait que renforcer la situation dangereuse dans laquelle Power Book IV: Force semble s’engouffrer. Ce que j’aime bien chez Walter c’est le fait qu’il est différent des autres vilains de l’univers de Power. On ne le déteste pas forcément pour le fait qu’il est l’antithèse de Tommy et donc son némésis mais plutôt parce qu’il est raciste et misogyne. J’ai hâte de voir comment le personnage va exploser au fil des épisodes car le sens de la famille présenté ici est un peu plus prenant. Power Book IV: Force parvient donc à dévoiler un peu plus ses intentions pour la suite de la saison. L’univers de Power est bourré de vilains et d’anti-héros. Cette nouvelle série semble prendre le même pli tout en faisant les choses différemment. Si au début j’avais l’impression d’une redite en moins bien de Power, Power Book IV: Force prend enfin ses marques et développe son propre récit.

 

Tommy reste à mes yeux l’un de mes personnages fétiches de l’univers de Power donc forcément cette série m’intéresse et me rend curieux mais les scénaristes ont encore besoin de muscler le récit afin de lui donner une vraie perspective. Walter Flynn promet d’être un vrai vilain dans la pure tradition des films de Scorcese. C’est différent des autres vilains que l’on a connu dans Power et Chicago est un terrain de jeu qui s’avère finalement intéressant. Le changement de décor fait du bien à l’univers de Power mais aussi à Tommy. Cela évite de faire de la redite avec les personnages et d’avoir un terrain de jeu neuf pour la suite. J’espère que la seconde partie de la saison nous offrira des séquences mémorables car l’on sent que tout est fait pour le moment dans le but d’installer les personnages et l’histoire.

 

Note : 6/10. En bref, Walter Flynn est un vilain efficace et ses faces à faces avec Tommy sont excellents.

Disponible sur Starzplay

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article