Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 11. Episode 10.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 11. Episode 10.

The Walking Dead // Saison 11. Episode 10. New Haunts.

 

C’est Halloween au Commonwealth cette semaine et forcément c’est une fête parfaite pour une série comme The Walking Dead. Le sens un peu mieux orchestré de communauté dans cet épisode me plaît. Après un épisode mené tambour battant et probablement le meilleur épisode de The Walking Dead depuis des années, voici que la série peut donc nous embarquer dans la suite de ses aventures. Ce n’est pas l’épisode le plus rythmé de l’histoire de la série mais il permet d’avoir un sens de la communauté. En nous plongeant dans le quotidien de celle-ci et avec Halloween comme trame de fond, la série permet de rassembler les personnages et de les faire vivre autrement que dans les situations habituelles où chacun veut tuer tout le monde. Il y a quelques scènes qui cependant sortent du lot. Comme l’entrainement mené par Mercer pour les nouvelles recrues dont Daryl et Rosita. Je dois avouer qu’en termes d’évolutions la série propose enfin aux personnages de nouvelles perspectives.

 

Bien que les deux aient une vraie expérience du terrain, ils doivent désormais suivre les règles de Mercer ce qui n’est pas la chose la plus aisée. Confronter les deux personnages à quelqu’un leur donnant des directives permet donc de reconstruire aussi la notion de société et pas de vivre chacun pour soi. Pour ce qui est de Sebastian, je dois avouer qu’il serait intéressant d’aller de l’avant aussi. A chaque fois ce personnage me donne envie de le frapper. Le fait est aussi que cet épisode nous présente un monde assez différent de tout ce que l’on a pu voir dans The Walking Dead jusqu’à présent. Tout n’est pas tout rose à Commonwealth et la série va rapidement nous le démontrer mais j’apprécie tout de même la volonté des scénaristes de bousculer un peu la dynamique que l’on a pu rencontrer jusqu’à présent.

 

Le dîner est un autre de ces moments intéressants où tout peut basculer. J’ai apprécié ce moment car en plus d’être un moment de communion, c’est aussi l’occasion pour The Walking Dead de faire d’autres choses avec ses personnages. Comme dans la vraie vie, le Commonwealth est une société capitaliste. Lorsque les choses vont mal, il y a intervention et cela prouve à quel point tout n’est pas un monde gentil et bienveillant. J’aime bien ce que les scénaristes font de Pamela Milton ici et j’espère qu’ils vont faire grandir le personnage par la suite. Pour ce qui est de Carol et Ezekiel, si j’aime bien leur aventure, The Walking Dead renoue ici avec les drames personnels qu’elle aime nous montrer. Ces moments de partage assez humains prouvent qu’il n’y a pas que les zombies dans cette série, ni même des combats pour prendre le pouvoir. C’est différent et dans le cas de ces deux personnages appréciable et presque touchant.

 

Note : 5.5/10. En bref, The Walking Dead reprend une mécanique plus usuelle dans un nouvel environnement intéressant.

Prochainement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article