Critique Ciné : Licorice Pizza (2022)

Critique Ciné : Licorice Pizza (2022)

Licorice Pizza // De Paul Thomas Anderson. Avec Alana Haim, Cooper Hoffman et Bradley Cooper.

 

Le cinéma de Paul Thomas Anderson a toujours été fascinant pour bien des raisons et Licorice Pizza fait parti intégrante de ce qu’il sait faire et propose au cinéma. Licorice Pizza commence comme un coup de foudre, une rencontre, quelque chose en soi banal. Mais pas bancal. Licorice Pizza sait très bien ce qu’il fait et comment le faire afin de nous apporter toute la tendresse de cette romance. Si au premier abord ce n’est pas un grand film ou une grande épopée, c’est dans la douceur du film que l’on vient se calfeutrer. Nous sommes dans les années 70, il fait beau et l’on vit pendant plus de deux heures au rythme des aventures d’Alana et Gary. Il faut avouer que l’association d’Alana Haim et Cooper Hoffman fonctionne à merveille, donnant rapidement au film de quoi s’accrocher. Cette façon de regarder la jeunesse de cette époque est intéressante même si ce n’est pas ce que Paul Thomas Anderson a fait de mieux parmi ses neuf films. Le seul problème que j’ai rencontré avec cette romance c’est presque ce jeu du je t’aime moi non plus incessant donnant l’impression que l’histoire se répète au fur et à mesure.

 

1973, dans la région de Los Angeles. Alana Kane et Gary Valentine font connaissance le jour de la photo de classe au lycée du garçon. Alana n’est plus lycéenne, mais tente de trouver sa voie tout en travaillant comme assistante du photographe. Gary, lui, a déjà une expérience d’acteur, ce qu’il s’empresse de dire à la jeune fille pour l’impressionner. Amusée et intriguée par son assurance hors normes, elle accepte de l’accompagner à New York pour une émission de télévision. Mais rien ne se passe comme prévu…

 

Mais Licorice Pizza reste une magnifique proposition de cinéma. Visuellement c’est magique et l’on est transporté par le récit. La chaleur de l’été américain nous caresse l’esprit et vient nous séduire. On est donc tenté par une chronique de l’adolescence mais la durée est parfois un brin ennuyeuse. Certaines scènes ne sont pas spécialement intéressantes comme les caméos de Bradley Cooper ou Sean Penn. C’est ce genre de remplissages qui n’aide pas toujours à apprécier la totalité du récit. Licorice Pizza est bien meilleur lorsqu’il est intimiste avec ses deux héros. Lorsque l’on passe du temps seuls avec nos amoureux transits alors le film décolle et propose quelque chose de touchant, mignon et attachant. Malgré quelques plans séquences de qualité, je n’ai pas été autant séduit par Licorice Pizza que j’aurais aimé l’être. C’est un bon film mais sans ce petit grain de sel qui aurait pu le rendre tellement plus intéressant et surtout palpitant. Je retiens ainsi le prologue, véritable hymne au coup de foudre mais en s’inspirant de son propre vécu, Paul Thomas Anderson en oublie par moment le spectateur mais son amour pour ses personnages transpire devant sa caméra et notre coeur s’emballe alors.

 

Note : 6.5/10. En bref, un beau film qui ne réussi pas sur tous les points mais qui parvient souvent à emballer notre coeur pour Alana et Gary.

Sorti le 5 janvier 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article