Critiques Séries : 9-1-1: Lone Star. Saison 3. Episode 12.

Critiques Séries : 9-1-1: Lone Star. Saison 3. Episode 12.

9-1-1: Lone Star // Saison 3. Episode 12. Negative Space.

 

Benito Martinez est parfait dans cet épisode sous les traits de Ranger Reyes. Mais le casting du reste de cet épisode est là aussi parfait comme Julie Benz dans le rôle de la vilaine. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela parte dans cette direction mais le moins que l’on puisse dire c’est que la série fonctionne quand elle met en danger ses personnages. Carlos a failli mourir (l’inverse aurait été dommage compte tenu de ce qu’a déjà vécu TK cette saison avec la mort de sa mère), Marjan aussi d’une certaine façon. Cet épisode permet aussi de conclure l’histoire du stalker d’Owen et ce n’était pas Griffin. Griffin était le parfait suspect pour nous éloigner de Sadie. Owen et Marjan ont passé une grande partie de l’épisode à penser que Griffin était responsable. Owen continue d’être un personnage que la série aime développer cette saison. Je trouve ça assez palpitant dans son ensemble, en grande partie car Rob Lowe est parfait dans son rôle. Si j’avais des doutes sur les qualités de 9-1-1: Lone Star à ses débuts, c’est l’inverse désormais.

 

Owen a des problèmes pour contrôler ses émotions et surtout sa violence. On sait qu’il a tenté de gérer cela en suivant des cours de gestion de sa colère mais cela ne semble pas avoir la même signification dans chaque épisode. Les scénaristes n’arrivent pas vraiment à faire en sorte que l’on ait quelque chose de cohérent autour d’Owen. Si l’on peut rapidement oublier tout cela lorsque la série délivre de l’action ou met en scène les autres personnages, j’aimerais bien que les scénaristes sachent être plus consistant dans leur façon de faire. Le père de Carlos méritait bien de revenir dans 9-1-1: Lone Star. La série a vraiment su exploiter la famille Reyes de façon intelligente aussi avec ces deux derniers épisodes. Carlos a l’âme d’un bon flic et je trouve ce personnage encore plus attachant maintenant que lorsqu’il avait été introduit dans la série. Cela ne fait que rapprocher le personnage de TK aussi, ce que j’apprécie dans sa globalité.

 

Je ne sais pas quoi penser réellement du fait que Owen soit autant dépeint comme un héros alors qu’il est loin d’être blanc comme neige mais 9-1-1: Lone Star a le mérite de créer de l’action autour d’une affaire efficace. Je ne vais pas bouder mon plaisir tant que celui ci fonctionne assez bien. L’épisode aurait pu être plus intelligent et moins simpliste mais nous sommes face à une série qui a le mérite de savoir gérer ses personnages et leurs émotions personnelles. Je me suis vraiment attaché à tout ce petit groupe et une fois de plus ils ont tous une place de choix.

 

Note : 5.5/10. En bref, de l’action et des personnages en danger pour le plus grand plaisir du téléspectateur.

Prochainement sur M6

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article