Critiques Séries : Big Sky. Saison 2. Episode 10.

Critiques Séries : Big Sky. Saison 2. Episode 10.

Big Sky // Saison 2. Episode 10. Happy Thoughts.

 

Dans le genre increvable, je crois que Big Sky vient de franchir le rubicon. Les Legarski ne veulent jamais mourir et cet épisode démontre que le dernier des Legarski, malgré ce qu’il a reçu à la fin de l’épisode précédent, n’est pas là pour mourir. J’aurais dû le prévoir que Wolf allait s’en sortir. Sa survie va permettre à Cassie et Mark de l’aider à retrouver Ronald mais bien que j’apprécie énormément l’association de Mark et Cassie, il va falloir que Wolf s’associe avec eux afin de justifier sa survie. Le personnage n’a jamais été intéressant. C’était même l’ombre du lui-même et de tout ce que je déteste dans cette série. L’intrigue de Ronald ressemble à un mauvais DTV dont on est incapable de sortir. Je ne comprends pas comment David E. Kelley a pu tomber aussi bas avec une série de piètre qualité. Je reste dans les parages mais je me demande aussi souvent ce que je fais encore là à suivre les aventures de Big Sky. Maintenant que Ronald et Scarlet sont en cavale, la série tente de donner un sens différent à tout ça. Si ce n’est pas brillant cela permet de faire un peu bouger le récit.

 

Un peu… Car dans son ensemble Big Sky a réellement besoin de changer de dynamique. L’obsession de Scarlet pour Ronald est aussi terrifiante que bête. Il n’y a rien d’intéressant au fond chez Scarlet et Ronald commence à devenir un boulet rouge de la série. Si Big Sky compte l’éliminer à la fin de la saison (le plus tôt possible sera le mieux) alors je ne peux qu’être heureux. Par chance Ronald ne vole pas la vedette au reste de l’épisode. Jenny passe plus de temps avec l’affaire Bhullar. Sauf que là aussi Big Sky semble être dans un tourniquet. La série tourne en rond et l’intrigue n’avance pas d’un iota. Je m’attendais à ce que Big Sky puisse enfin faire évoluer ses personnages mais je me rends compte que c’est impossible. Les scénaristes sont dans l’incapacité d’avoir suffisamment de matière pour que l’ensemble évolue intelligemment. Même si les gosses disent enfin la vérité, Ren menace Bridger et sa famille et même si Jenny est sensée être une super détective, le résultat est ici ronronnant.

 

La série tourne autour du pot depuis tellement d’épisodes. Big Sky serait probablement meilleure si les saisons ne trainaient pas autant sur la longueur. Cela commence à devenir ennuyeux de devoir suivre des épisodes qui ne font pas grandement avancer l’histoire. La seule chose intéressante (et il était temps) c’est Mark et Cassie qui tombent sur Wolf et se lance enfin à la poursuite de Ronald. Bien qu’ils soient à sa poursuite depuis pas mal de temps maintenant, Big Sky démontre qu’elle n’aime pas offrir aux téléspectateurs les rebondissements qu’ils méritent.

 

Note : 2/10. En bref, la série ne va nulle part une fois de plus.

Disponible sur Disney+ Star

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article