Critiques Séries : Killing Eve. Saison 4. Episode 3.

Critiques Séries : Killing Eve. Saison 4. Episode 3.

Killing Eve // Saison 4. Episode 3. A Rainbow in Beige Boots.

 

Après deux épisodes d’errances en tout genre, Killing Eve semble enfin reprendre un chemin intéressant. Villanelle cherche à devenir une personne bien sous tout rapport même si ce n’est pas facile. Elle va rendre alors visite à Eve sauf que cette dernière n’est pas la plus heureuse de toutes. La relation entre Villanelle et Eve est le seul fondateur de Killing Eve. Sans ces deux personnages à l’écran et chacun dans des intrigues différentes alors on s’ennuie fermement. Ce n’est pas la présence d’Hélène qui va dans le bon sens non plus tant ce personnage en apparence intéressant est devenu mon pire ennemi. Bien que cet épisode ne fasse pas énormément de chose, il permet surtout de faire évoluer l’histoire à la fin dans une direction un peu plus percutante que ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent. La crise existentielle de Villanelle continue mais elle décide enfin de se prendre en main.

 

Elle va alors demander de l’aide à Martin, un psy spécialisé dans les psychopathes et qui était consultant pour le MI5. Avec l’arrivée de Martin, l’histoire de Villanelle semble sortir des sentiers ennuyeux des deux premiers épisodes. Bien que cela soit assez étrange de prime à bord, je dois avouer que ce n’est pas forcément ce que j’attendais d’une saison finale de Killing Eve non plus. Eve continue de toucher le fond de la piscine. Son enquête sur les Twelve patine (et la série aussi d’ailleurs). Dans son aventure avec Hélène, Killing Eve a du mal à faire de ce personnage quelque chose d’aussi emblématique que ses deux héroïnes. Camille Cottin a beau faire ce qu’elle peut pour rendre son personnage percutant, les dialogues et le scénario n’aident pas spécialement. Pam de son côté devient un brin plus présente alors que l’on en découvre plus. Outre le fait qu’elle n’est pas très stable psychologique (c’est quelque chose de courant dans Killing Eve finalement), il y a tout de même de quoi apprécier le résultat.

 

Les meilleures choses dans Killing Eve cette fois-ci ce sont donc les moments entre Martin et Villanelle. Leurs interactions sont efficaces et donnent enfin aux téléspectateurs des éléments qui ont du potentiel. Il cherche à comprendre ce qui ne va pas dans la tête de Villanelle, permettant ainsi de creuser un personnage dont on pensait déjà tout savoir. La seconde partie de l’épisode permet d’accélérer le récit et de nous donner l’envie de revenir. Les scénaristes reprennent des éléments que l’on a pu apprécier auparavant dans Killing Eve en ajoutant des nouveautés pour permettre une évolution. Les deux premiers épisodes étaient catastrophiques sur certains points mais ici on sent qu’il y a une meilleure gestion des personnages et du temps imparti afin de créer un ton, une ambiance qui sied mieux à la série.

 

Note : 6/10. En bref, le chemin reste sinueux mais la série fait ici des efforts afin de corriger les défauts des deux épisodes précédents.

Disponible sur myCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article