Critiques Séries : Law & Order. Saison 21. Episode 3.

Critiques Séries : Law & Order. Saison 21. Episode 3.

Law & Order // Saison 21. Episode 3. Filtered Life.

 

Ce qui a toujours été fascinant dans Law & Order c’est sa capacité à s’inspirer de vraies histoires pour les mettre à leur sauce. Cet épisode est inspiré de la tragédie Gabby Petito, l’influenceuse partie en van avec son petit ami et qui a été retrouvée morte dans le désert. Contrairement aux deux premiers épisodes qui donnaient l’impression que la série avait perdue de sa superbe, « Filetered Life » est bien meilleur. Il reste tout de même un immense problème dans cette série et c’est Jeffrey Donovan. J’aime bien l’acteur mais il ne va pas du tout à Law & Order. Cela me rappelle les problèmes que Law & Order: Los Angeles avait il y a des années de ça. Tout n’est pas raté mais en grande partie cette saison semble bâclée d’un point de vue purement narratif. Aux débuts, Law & Order jonglait entre l’enquête et le procès avec des mois d’attente entre les deux. C’était une bonne façon de recréer quelque chose de réaliste mais si je reproche cette dynamique du temps dans Law & Order, je peux aussi le dire pour SVU.

 

L’écriture de cet épisode est un peu plus réaliste que les précédents ce qui permet de s’investir dans l’affaire de façon plus intéressante. La série veut partager au téléspectateur et nous le rend bien. Il y a un peu d’humour (mais pas trop) et des interrogatoires plus percutants que ceux des deux précédents épisodes. L’épisode précédent avait mis de côté la police pour mieux se concentrer sur la justice (ce qui a toujours été le cas dans Law & Order) et c’était une bonne chose qui m’a aussi permis de voir que Hugh Dancy est le meilleur atout des petits nouveaux. Ce qui fonctionne aussi c’est que le casting semble un peu plus impliqué dans leurs rôles, rendant le tout bien plus fluide et efficace. Ce n’est toujours pas parfait mais cela a le mérite d’améliorer quelques défauts précédents. La série nous parle aussi du danger des réseaux sociaux et la façon dont mettre toute sa vie sur Internet peut parfois être dangereux.

 

L’affaire en elle-même est suffisamment attachante pour nous donner envie de voir le tout jusqu’au bout et d’en découvrir les tenants et les aboutissants. Une fois de plus la partie judiciaire est ce que je préfère dans la série. Law & Order a toujours eu un côté un peu éducatif où les téléspectateurs apprennent des choses. Cette semaine c’est pour parler du danger de mettre sa vie en ligne. Cosgrove apporte quelque chose et je trouve ça bien plus palpitant que je n’aurais pu l’imaginer au départ. Mais mon personnage fétiche de cette nouvelle saison (et mouture) de Law & Order est clairement Nolan Price. J’espère que son personnage aura la possibilité d’évoluer d’un point de vue personnel en dehors des affaires car il le mérite amplement.

 

Note : 6/10. En bref, un épisode bien plus intéressant et proche de ce que l’on est en droit d’attendre de Law & Order.

New York : Police Judiciaire - Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article