Critiques Séries : Star Trek: Picard. Saison 2. Episode 3.

Critiques Séries : Star Trek: Picard. Saison 2. Episode 3.

Star Trek: Picard // Saison 2. Episode 3. Assimilation.

 

Après les deux premiers épisodes particulièrement réussis de cette saison 2, Star Trek: Picard continue sur sa lancée et ne laisse pas la tension retombée. Bien au contraire, Kristen Beyer et Christopher Monfette, les scénaristes de cet épisode, continuent de nous plonger dans un univers percutant, touchant et efficace. Picard et son équipage vont retourner en 2024 à Los Angeles à la recherche du « Watcher » qui peut les aider à identifier le point où le temps a été altéré. Seven, Raffi et Rios se retrouvent donc dans un monde 400 ans dans le passé. L’idée de faire voyager les personnages dans le temps peut être ambitieux et surtout un raté mais dans le cas de Star Trek: Picard ce n’est pas du tout le cas. Je dirais même que la série parvient à faire les choses de façon intelligente. Dans l’épisode précédent on a appris que ce qui a changé mystérieusement Q a aussi changé le temps. Cela avait alors transformé le monde des personnages en un monde totalitaire.

 

Picard n’était plus l’amiral que l’on connaissait mais un guerrier prêt à tout et terrifiant. Ce qui avait alors permis aux personnages de nous offrir un jeu différent continue d’être la réussite de cet épisode. L’arrivée en 2024 n’est que le début de cette saison et de ce qu’elle nous promet de développer par la suite. La série est vraiment fascinante quand elle le veut et les propositions sont fascinantes et multiples. Ce n’est pourtant pas le meilleur épisode jusqu’à présent. Certains éléments ne sont pas suffisamment développés, comme si la série avait besoin d’avancer un peu trop rapidement. J’aimerais bien parfois que la série oublie la politique et se concentre un peu plus sur l’humanisme. Je sais bien que les deux sont parfois plus ou moins liés mais le propos a beau être bon, il aurait mérité d’être un peu mieux développé.

 

« Assimilation » est bien meilleur quand il se concentre sur Picard lui-même et les dialogues de Patrick Stewart. J’adore cet acteur et je dois avouer que c’est la meilleure chose qui soit arrivé à Star Trek depuis que la franchise est revenue sur le petit écran. Si je ne sais pas ce que la suite de la saison va devenir, Star Trek: Picard aime bien retourner les situations et apporter quelques nouveautés. Le chemin reste sinueux et l’épisode parfois moins bon que les deux précédents mais je reste pendu au récit qui s’avère bien plus passionnant que celui de la saison 1. Plus cette saison 2 de Star Trek: Picard avance et plus elle me fait oublier la première saison compliquée et pas franchement réussie. Mais au delà de ça, Star Trek: Picard reste toujours meilleure que Star Trek: Discovery (qui à sa 4ème saison continue d’être médiocre et correct à son meilleur). J’ai déjà hâte de découvrir ce que la suite a encore en réserve pour nous (d’autant plus que la saison 3 de Star Trek: Picard a aussi été tournée, ce qui peut nous laisser imaginer que les scénaristes ont déjà un plan plus large que cette saison 2).

 

Note : 6.5/10. En bref, moins bon que les deux épisodes précédents, cet épisode a le mérite de propulser le récit à notre époque et d’en faire quelque chose de différent et complémentaire.

Prochainement sur Paramount+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article