Critiques Séries : Super Pumped: The Battle for Uber. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : Super Pumped: The Battle for Uber. Saison 1. Episode 3.

Super Pumped: The Battle for Uber // Saison 1. Episode 3. War.

 

C’est la guerre ! Dans « War », Travis veut faire couler Lyft qui est en train de voler tous les clients et chauffeurs à Uber. Pourquoi ? Car les clients sont mieux traités, les prix plus intéressants et les chauffeurs mieux rémunérés. Ce qui me fascine avec les scénaristes de Super Pumped: The Battle for Uber c’est la façon dont ils montrent à quel point tous ces gens dans la Silicon Valley sont égoïstes et de vrais cons. Ils sont avide de tout et en même temps des gens horribles qui ne redouble devant rien pour faire ce qu’ils veulent et utiliser l’argent des autres afin de les faire devenir milliardaires. Joseph Gordon-Levitt parvient à transformer Travis en quelqu’un d’exécrable comme il a été dépeint par les anciens employés de Uber. On n’a pas envie de le voir réussir et en même temps on adore le détester car il permet de faire évoluer le récit et de le rendre plus piquant et intéressant.

 

On sait déjà qu’il va tomber mais l’on sait que cela va se passer de façon intéressante. On a envie de le voir tomber car c’est aussi le but de Super Pumped: The Battle for Uber au delà du fait de nous montrer qui est Uber et comment cette licorne américaine est devenue le leader mondial du genre. Kyle Chandler brille lui aussi dans un rôle où il veut calmer TK mais a du mal à le faire. Mais cet épisode est aussi parsemé de moments importants comme la rencontre avec Larry Page (incarné par Ben Feldman) lorsque Uber va rencontrer Google. Le face à face est iconique car au delà de l’excitation que cela représente, c’est une séquence mémorable de Super Pumped: The Battle for Uber jusqu’à présent. La série nous présente aussi John Zimmer le créateur de Lyft (incarné par John Magaro) et c’est une autre façon de nous amuser avec ces CEO prêts à tout.

 

Super Pumped: The Battle for Uber continue donc d’être une série fascinante sur une entreprise qui a bien plus de choses à nous raconter que l’on aurait pu l’imaginer. J’aimerais bien que Super Pumped devienne une sorte d’anthologie où à chaque saison la série nous raconte une histoire d’une licorne de la Silicon Valley qui n’a pas connu des temps tout roses. Uber était le parfait exemple pour commencer et plus on avance dans la saison plus celle-ci s’avère palpitante et divertissante. Même dans la mise en scène Super Pumped: The Battle for Uber est originale ce qui permet encore plus d’apprécier le résultat.

 

Note : 8/10. En bref, Super Pumped: The Battle for Uber continue de nous plonger dans ce monde d’égoïste avec une telle intelligence que l’on en redemande.

Prochainement sur myCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article