Critiques Séries : The Flash. Saison 8. Episode 6.

Critiques Séries : The Flash. Saison 8. Episode 6.

The Flash // Saison 8. Episode 6. Impulsive Excessive Disorder.

 

La dernière fois que l’on a vu The Flash c’était l’an dernier après l’arc narratif en cinq épisodes intitulé « Armageddon ». Barry et ses amis ont gagné la bataille et restaurés la timeline afin qu’il reste un héros et plus un paria. Cet épisode marque donc le retour de The Flash et la série met en scène Bart et Nora. Je dois avouer que c’est une assez bonne idée qui donne à l’épisode un petit grain de folie. Il y a un côté Spy Kids dans cet épisode qui m’a tout de suite amusé et qui permet aussi de créer des séquences amusantes et divertissantes. The Flash est bien plus intéressante quand elle se concentre sur d’autres personnages que Barry Allen. Ce dernier n’est pas mon personnage favori dans la série et ses enfants sont tellement plus amusants que j’aimerais qu’ils restent dans les parages durant toute la saison. Le frère et la soeur repèrent une faille temporelle et pensent être les seuls capables de changer le monde.

 

Si l’arc Armageddon était décevant, cet épisode me donne envie de me plonger un peu plus dans cette saison. C’est la première fois depuis des années que la série me donne envie de revenir même si la série n’ose pas suffisamment de choses. Disons que « Impulsive Excessive Disorder » ne fait pas de gros changements dans la timeline. Nora est parfaite et j’ai beaucoup d’affection pour Bart. Jordan Fisher apporte quelque chose de frais et fun à la série, ce qui change complètement de tout ce que l’on a pu voir ces dernières années dans une série qui préfère ronronner. Car oui, The Flash est une série qui a tendance à trop tourner en rond autour des mêmes calques. Les actions enfantines de Bart (bien que celui-ci soit maintenant un adulte) sont intéressantes. Avery est elle aussi parfaite en intérêt amoureux pour Bart.

 

Eddie Thawne revient aussi. C’est la première fois en cinq ans que l’on retrouve ce personnage et je dois avouer que c’est presque rassurant. J’ai l’impression de retrouver tout ce que j’aime dans The Flash et en même temps quelque chose de neuf. Eddie était parfait dans la saison 3 et son départ était vraiment dommage. Il n’a pas grand chose à faire dans cet épisode mais au moins il y a un clin d’oeil puisque l’on est en 2013 dans cet épisode (donc avant le premier épisode de The Flash). La série continue aussi de développer l’histoire du Royal Flush Gang qui est apparu pour la première fois dans Armageddon. Ce n’est pas forcément ma partie préférée de cet épisode.

 

Note : 7/10. En bref, The Flash revient en forme même si ce n’est pas le meilleur épisode de l’histoire de la série. Cependant, en donnant de la place à Nora et Bart, la série s’offre quelque chose d’inédit et divertissant.

Prochainement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article