Critiques Séries : The Gilded Age. Saison 1. Episode 9 (season finale)

Critiques Séries : The Gilded Age. Saison 1. Episode 9 (season finale)

The Gilded Age // Saison 1. Episode 9. Let The Tournament Begin.

SEASON FINALE

 

Il est déjà venu temps de dire au revoir à The Gilded Age avant la saison 2. L’attente sera longue mais on aura prochainement le second film Downton Abbey pour nous consoler et avoir notre dose de Julian Fellowes. Cet épisode nous ramène à New York (après la petite escapade à la plage de la semaine dernière) et Marian est déterminée à voyager de ses propres ailes avec Raikes. Mrs Chamberlain semble être prête à ce que Marian fasse ses propres erreurs de vie, contrairement à Agnes. Au départ la saison devait faire dix épisodes et cela se ressent un peu dans la narration de cet épisode. On sent que certaines choses vont trop vite par rapport au reste de la saison. Mrs Russell est elle aussi de retour à New York décidée à organiser sa soirée.

 

Monsieur Baudin n’est pas celui qu’il prétendait être et n’est pas français. Son vrai nom c’est Josh Bordin de Witchataw. Il a étudié en France mais n’a jamais réussi à être embauché au niveau de ses qualifications à part quand il utilisait l’accent français. Sa femme, qu’il a abandonné en France, l’a retrouvé et veux se réconcilier. Mais elle veut surtout de l’argent. C’est toujours des histoires d’argent dans ce genre d’histoires et cela permet tout de même d’offrir une suite et fin à toute cette histoire. Bertha de son côté est en panique car c’est le genre de scandale qui pourrait lui faire défaut. Mais j’aime bien les problèmes dans une série comme The Gilded Age car les personnages sont ici dans des situations complexes qui permettent de faire ressortir tous leurs atouts.

 

Puisque nous sommes dans le dernier épisode de la saison, le ball et les développements autour de Marian arrivent de façon simultanée. Peut-être est à cause du fait qu’il y ait eu un épisode en moins à la saison. Dans un sens je trouve ça dommage et peut-être que The Gilded Age aurait pu trouver un meilleur équilibre mais cela n’enlève rien à la réussite de cet épisode. Bien au contraire. Il aura tout de même fallu une saison pour que Fellowes revienne à ce qu’il sait faire avec les servants et servantes. J’ai toujours aimé cette partie dans Downton Abbey et elle avait été un peu laissée de côté dans The Gilded Age au profit des plus riches. L’autre révélation de cet épisode c’est que le fils de Peggy est vivant. C’est un twist surprenant car son père le savait depuis le départ. Je ne sais pas ce que la saison 2 compte faire de cette histoire mais elle me donne très envie de voir la suite. Tout est une fois de plus brillant dans The Gilded Age et le rythme effréné de l’épisode joue beaucoup là dedans.

 

Note : 9/10. En bref, The Gilded Age conclut sa saison de façon rythmée sans aucun temps mort. Peut-être trop rythmée d’ailleurs, ce qui ne permet pas toujours de profiter de tout ce que l’épisode a à offrir.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article