Critiques Séries : The Witchfinder. Saison 1. Pilot (UK)

Critiques Séries : The Witchfinder. Saison 1. Pilot (UK)

The Witchfinder // Saison 1. Episode 1. One.

 

The Witchfinder est une série très absurde dans la plus grande tradition britannique. Les britanniques sont friands de ces séries complètement à l’osée de ce que suggère le pitch de départ et je trouve ça fascinant. Mais malgré tous les talents qu’il y a dans cette comédie, je dois avouer que je me suis senti un peu lésé. Visuellement c’est assez raté tant dans les décors que dans la réalisation parfois aussi sombre qu’un cul de bouteille. Et d’un point de vue purement narratif, je dois avouer que j’imaginais The Witchfinder plus amusante et mieux équilibrée entre le côté dramatique et la comédie. J’aurais tellement aimé rire à gorge déployée mais ce n’est jamais arrivée et l’histoire a ainsi du mal à démontrer quoi que ce soit. Au départ, The Witchfinder était prévu pour devenu un film. Je me demande si au fond il n’aurait pas dû rester un film et pas devenir une série. Le scénario tire donc forcément sur la corde de certaines scènes quitte à leur faire perdre leur efficacité.

 

En 1640, un sorcier conduit une femme suspectée de sorcellerie à travers l'est du pays à un procès qui pourrait changer son destin pour toujours. Curieuse et impertinente, la prisonnière transforme le périple en épreuve.

 

Daisy May Cooper et Tim Key auraient pu faire tellement mieux avec un script un peu plus soigné que ce que l’on voit dans cet épisode. Ce ne sont pas les seuls talents que The Witchfinder a réussi à agripper dans son filet et je trouve dommage que les blagues soient aussi peu inspirées et les personnages aussi mal dégrossis. Le monde des sorcières au XVIème siècle est un terreau parfait pour une comédie de ce genre là. Neil et Rob Gibbons (This Time with Alan Partridge) tentent donc de recréer cet environnement en lui ajoutant un angle comique très très britannique. Si The Witchfinder avait su introduire un peu plus d’éléments comme les évocations satiriques d’un autre temps alors elle aurait pu tenir ses promesses mais il n’y a pas assez de bonnes blagues ou de bons gags. Après un peu moins d’une demi heure, je n’ai pas retenu grand chose de cette série si ce n’est que l’histoire est bien trop maigre pour tenir ses promesses sur six épisodes. Je verrais à la longue mais pas sûr d’en apprécier la totalité.

 

Note : 4.5/10. En bref, des talents gâchés dans un récit bien trop maigre et un manque cruel de bonnes répliques hilarantes. Du potentiel laissé sur le carreau.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article