Critiques Séries : Walker. Saison 2. Episode 11.

Critiques Séries : Walker. Saison 2. Episode 11.

Walker // Saison 2. Episode 11. Boundaries.

 

La tension entre les Davidson et les Walker commence à prendre enfin une tournure intéressante. Si Walker avait tendance à laisser cette intrigue de la saison sur le carreau ces derniers temps, la série reprend enfin un fil rouge intéressant. J’ai bien aimé l’introduction de cette famille némésis des Walker. Cela a permis de pimenter un peu plus la série et surtout de donner un sens réel à toute la famille Walker. Tout le monde est impliqué et la saison 1 avait du mal à faire des parents et enfants Walker quelque chose de plus intéressant. Cette histoire de bataille sur un terrain entre les Davidson et Walker aurait pu mener à des séquences plus proches de Yellowstone ou de séries de cet acabit mais Walker s’amuse avec ces deux familles et j’apprécie de voir les faces à faces. Cela permet de rassembler toute la famille autour d’une histoire pourtant déjà vue et revue dans le monde des soaps mais cela fait son effet. Le casting de Walker est bon et parfait pour ce genre de situations.

 

Bonham est aussi un bon personnage. Les évolutions que Walker a su donner cette saison aux personnages sont moins superficielles que l’an dernier. On sent la volonté des scénaristes de faire une série plus attachante mais aussi qui donne envie de revenir. Je me demande ce que Bonham prépare mais j’ai déjà hâte de voir le prochain épisode pour le découvrir. Mais cet épisode n’est pas seulement centré sur les querelles entre deux familles.

 

Tout commence avec Cordell et Geri qui ont passé la nuit ensemble. C’était prévisible compte tenu de la façon dont l’épisode précédent s’était achevé. Je ne sais pas trop quoi attendre de cette relation mais elle est mignonne et Jared Padalecki trouve le bon équilibre entre son personnage de Texas Ranger, de fils Walker et puis de petit ami potentiel. Il y a quelque chose de mignon là dedans qui me plaît. Ce n’est pas ma plus grande tasse de thé dans une série comme Walker mais cela colle assez bien avec la façon dont la série s’est développée depuis le début. Elle n’a de Walker que le nom, ce n’est pas vraiment la série avec Chuck Norris. Ici on est dans une série hybride entre policier, soap et histoires de famille compliquées.

 

Je me demande ce que Walker a encore en stock pour nous mais la famille Walker devient un personnage à part entière. Les scènes entre les parents de Cordell sont plus intéressantes maintenant qu’elles pouvaient l’être auparavant. La série permet à tous les personnages de vivre le récit plutôt que de les laisser dans les jupons du héros.

 

Note : 6/10. En bref, Walker continue de se transformer un peu plus en soap où deux familles se déchirent. C’est bien mieux maîtrisé cette année que l’an dernier.

Prochainement sur Salto

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article