Critiques Séries : Halo. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Halo. Saison 1. Episode 2.

Halo // Saison 1. Episode 2. Unbound.

 

Quand Halo se concentre sur la construction de son univers et de ses personnages, alors la série est tout de suite plus passionnante. Cet épisode nous offre moins d’action mais permet de développer la série et ce qu’elle va nous raconter (même si deux ou trois scènes auraient probablement pu être coupée de l’épisode). Je crois que je préfère voir une série comme Halo se concentrer sur son univers si riche et ses personnages plutôt que de vouloir en mettre plein la vue aux téléspectateurs avec peu de choses. Cet épisode est l’occasion de nous présenter Rubble, à mi chemin entre une dystopie façon Blade Runner et quelque chose qui me donne l’impression d’être dans Matrix. C’est un peu plus excitant que tout ce que l’on a vu dans l’épisode précédent, trop bâclé, trop là pour rouler des mécaniques en espérant que les téléspectateurs sont uniquement venus pour l’action. Cela me rappelle un peu les erreurs que The Mandalorian a pu faire pour prendre un point de comparaison.

 

Le premier épisode était crétin. Il donnait cette mauvaise impression de ne pas savoir ce que la série devait être malgré la richesse d’Halo. Ce second épisode va bien plus loin en nous plongeant dans des histoires humaines, de la politique et des décisions à prendre qui sont importantes pour la suite de la saison. Il y a de vrais messages qui sont parfaits pour une série de SF et qui collent parfaitement avec ce que l’on a envie d’attendre de Halo. Il y a aussi la résistance et la brutalité de ce monde, la nature sinistre de la scientifique qui fait croire à tout le monde qu’elle veut sauver la race humaine alors qu’elle est là pour défendre sans tout dire de ses expérimentations. Halsey a donc enfin une place qui permet à la série d’aller de l’avant. Natascha McElhone (Californication) est convaincante avec ce double jeu qu’elle joue dans son regard. L’actrice est parfaite pour le rôle.

 

C’est donc ce genre de choses que j’ai envie de voir plus souvent dans la suite de la saison. Halo a du potentiel grâce à son univers et la multitude de personnages qu’elle a entre ses mains. C’est donc une aubaine ici de voir un peu plus ce qu’elle peut faire avec tout ce qu’elle a introduit ici. Le premier épisode n’a finalement raconté que très peu de choses alors que celui-ci multiplie les décors, les personnages et les intrigues tout en offrant ces commentaires politiques et sociaux qui sont parfaits dans la SF. La série nous donne aussi plus d’informations sur le passé de John, ce qui permet de creuser le personnage. Sans action, Halo démontre que les scénaristes sont malins et savent se servir des dialogues pour créer un véritable entrain narratif.

 

Note : 6/10. En bref, Halo prend ici son temps pour réellement développer le récit et construire l’univers de la saison.

Prochainement sur Paramount+ France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article