Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 5. Episode 12.

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 5. Episode 12.

The Good Doctor // Saison 5. Episode 12. Dry Spell.

 

Je crois que je vais abandonner The Good Doctor. La série a eu ses belles années et certains épisodes de cette saison étaient un vrai retour aux sources mais « Dry Spell » est tout ce que la série fait de pire. Tout l’épisode est dédié à la vie sexuelle des personnages ou des patients. Bien qu’il y ait des twists là dedans, il ne se passe rien d’intéressant. Comme Shaun qui surprend Lea en train de se masturber. Ce cold-open de l’épisode est à la fois gênant, n’a aucun sens et aucun intérêt. The Good Doctor démontre une fois de plus qu’elle n’a aucune idée de ce qu’elle peut faire de tous ses personnages et délivre donc tout un tas de trucs ennuyeux. Il y a tellement de talents dans la série qu’il faut que l’on se coltine tout ce qui ne va pas dans la série ? Shaun est devenu l’ombre de lui-même, Lea est toujours aussi insupportable et le reste des personnages navigue dans l’hôpital comme si ceux-ci n’avaient rien à faire d’intéressant. Je comprends que The Good Doctor ait eu envie de faire un épisode plus amusant et plus léger mais il n’y a pas vraiment de maîtrise du sujet ce qui me rappelle les heures sombres de la série. Notamment l’an dernier.

 

« Dry Spell » est probablement le pire épisode de la saison (et l’un des pires de la série). En plus de faire du remplissage avec des dialogues ennuyeux qui n’apportent rien, j’ai aussi l’impression que The Good Doctor n’a plus du tout d’idées et se repose donc sur des trucs ennuyeux ici et là dans le but qu’ils fonctionnent. Lorsque l’épisode a commencé et que l’on sent l’envie de faire quelque chose de drôle, alors j’attendais quelque chose de vraiment drôle. Mais tout tombe souvent à plat. La série parle aussi de virginité et le propos est vraiment mal dégrossi. On a plutôt l’impression que The Good Doctor critique les gens qui peuvent être encore vierge à un certain âge mais qu’est-ce que cela a à faire dans cette série ?

 

La série est aussi une série de network ce qui l’empêche de parler de sexe ou de montrer le sexe comme les autres séries. C’est pourquoi le sujet n’est pas suffisamment bien développé et/ou maîtrisé. La pente savonneuse sur laquelle est l’épisode dès le début ne sèche jamais. On se retrouve donc avec une accumulation de scènes toutes plus ennuyeuses ou ridicules les unes que les autres. J’avais vraiment envie d’aimer dans cet épisode quand je me base sur les promos mais c’est tout l’inverse qui s’est passé. Freddie Highmore devrait commencer à pousser ABC à annuler la série (ou lui offrir une dernière saison pour la conclure) car il n’y a plus rien à dire. David Shore mérite lui aussi peut-être d’arrêter les séries médicales. C’est sa deuxième du genre et l’on sent qu’il a déjà épuisé tout ce qu’il pouvait raconter avec ce genre si particulier.

 

Note : 1/10. En bref, The Good Doctor se prend les pieds dans le tapis en parlant de sexe et de sexualité. Ce qui aurait pu être drôle fini par devenir malaisant.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article