Critiques Séries : The Resident. Saison 5. Episode 17.

Critiques Séries : The Resident. Saison 5. Episode 17.

The Resident // Saison 5. Episode 17. The Space Between.

 

Je dois avouer que rare sont les séries médicales qui parlent de la gérontologie. On parle souvent des enfants, de cas médicaux exceptionnels ou de gens d’un âge médian mais rarement des nos aînés. La gérontologie est aussi un pan de la médecine qui est souvent oublié mais The Resident exploite cela de façon intelligente et émotionnelle. Quoi de mieux que de voir Vicki Lawrence et George Wyne dans cet épisode. Ils sont parfaits dans leurs rôles et offrent un récit plus riche en émotions que n’importe quelle autre intrigue de cette saison. Kit et Bell forment le meilleur duo de The Resident, ou en tout cas le plus adorable de la série. Les moments que les deux vont partager dans cet épisode sont parfaits et touchants. C’est ce genre de choses que j’ai envie de voir plus souvent dans la série. Les deux vont même se comparés avec Gloria et Arthur et l’envie de leur ressembler à leur âge. C’est tout ce que je leurs souhaite mais j’espère aussi qu’ils ne vont pas connaître la tragédie qui va toucher les Kravitze.

 

En donnant plus de place à Kit et Bell, The Resident nous offre aussi un point de vue différent par rapport aux personnages. On a besoin de ce genre de choses dans une série qui a un aussi grand casting afin d’éviter les intrigues répétitives autour des mêmes personnages. Cet épisode est aussi l’occasion de voir les résidents apprendre quelque chose, sortant des carcans médicaux qu’ils ont pour habitude de voir dans la série depuis leurs débuts. Les séniors sont les plus vulnérables à cause de leur âge avancé donc qu’une série leur offre une si belle place vient aussi rappeler pourquoi il faut prendre soin de ses ainés. Il y a une sorte de racisme envers les personnes âgées dans le monde médical et The Resident vient offrir une lumière au bout d’un tunnel. Cela permet aussi d’éduquer le téléspectateur sur ce qui se passe dans le monde médical.

 

Le reste de cet épisode est assez classique pour la série mais il y a une sorte de parallèle entre l’histoire de Gloria/Arthur et l’enfant dont Conrad s’occupe. Conrad est papa, un papa veuf et forcément Gigi a pris une place importante dans sa vie et de voir à quel point Gigi est une force dans The Resident est une autre bonne chose. Gigi était importante afin que Conrad puisse comprendre ce qui ne va pas avec Peter et peut-être que dans un futur que l’on n’aura probablement jamais l’occasion de voit Gigi sera comme son père, une chirurgienne de talent.

 

Note : 6.5/10. En bref, une aventure médicale originale et Gigi au coeur de moments touchants avec Conrad. Que demander de mieux…

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article