Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 6. Episode 6.

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 6. Episode 6.

Better Call Saul // Saison 6. Episode 6. Axe and Grind.

 

Alors que la fin de la série approche de plus en plus rapidement, Better Call Saul continue de délivrer du contenu sur ses personnages en les faisant évoluer. On nous offre notamment dans le cold-open un long flash-back sur Kim alors qu’elle n’était qu’une enfant. Ce flashback permet de comprendre ce qui motive réellement Kim. Kim réalise qu’être vilaine ne lui a pas permis d’avoir l’attention de sa mère comme elle le voulait. Si une jeune fille bien sous tout rapport n’a pas la capacité d’être le centre de l’attention alors elle doit se tracer son propre chemin. C’est plus ou moins ce que l’on a déjà vu précédemment l’an dernier. Dans un épisode de la saison 5, nous avions vu Kim déterminée à suivre cette philosophie. La façon dont Better Call Saul construit le personnage de Kim est fascinante car c’est à mes yeux le meilleur personnage de la série. J’aime beaucoup Jimmy/Saul mais je dois avouer que Kim est le personnage le plus attachant et à l’histoire la plus intéressante.

 

Ce que la fin de cet épisode suggère avec toute l’histoire créée pour faire tomber Howard avec Jim suggère que l’on arrive au début de la fin de Kim et que les scénaristes vont lui faire des adieux digne de ce nom dans le prochain épisode. Mais on n’en sait finalement encore que très peu sur Kim et son passé. Better Call Saul ne nous a révélé que quelques bribes au fil des saisons et cet épisode est probablement l’un des rares qui nous en révèle le plus. Cet épisode est réalisé par Giancarlo Esposito (Gus). C’est le premier épisode de la série qu’il réalise et je dois avouer qu’il a passé le test haut la main. L’épisode se concentre en grande partie sur l’histoire de Kim alors qu’elle doit se rendre à Santa Fe, mais aussi Jimmy qui continue de construire son histoire afin de faire tomber Howard à sa façon. Je me demande comment le plan qui est en train de tomber à l’eau va bien pouvoir poursuivre car la fin de cet épisode suggère que quelque chose va rapidement tourner au court bouillon.

 

Pour ce qui est de la partie sur Lalo, je dois avouer que je suis un brin déçu. Si c’est assez palpitant pour tenir le récit un peu plus longtemps, Better Call Saul aurait peut-être dû en finir avec cette partie de l’histoire plus tôt dans la saison. Il est vrai que l’histoire de Nacho méritait plus de place afin de lui faire des adieux dignes mais je m’attendais tout de même à quelque chose de légèrement différent. Je ne sais pas ce que le dernier épisode de la saison nous réserve mais une chose est sûre, la série n’est pas encore prête à nous dire au revoir. Elle a encore des choses à nous raconter et compte bien nous les montrer à sa façon. Je suis donc curieux de le découvrir et tout cela ne fait que renforcer ce sentiment que j’ai avec Better Call Saul : la série est presque meilleure que l’originale.

 

Note : 9/10. En bref, encore un épisode grandiose qui permet d’accélérer les choses sans les précipiter.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article