Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 6. Episode 7 (mid-season finale)

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 6. Episode 7 (mid-season finale)

Better Call Saul // Saison 6. Episode 7. Plan and Execution.

 

Finalement le plan de Jimmy et Kim était parfait. Cet épisode est un véritable jeu amusant et en même temps palpitant. Car si le danger de Lalo continue de roder et délivre un cliffhanger brillant, toute la supercherie montée par Jimmy et Kim afin de faire tomber Howard reste la partie la plus intéressante de cet épisode. Depuis le début, Better Call Saul construit quelque chose. Chaque saison est une pièce supplémentaire d’un puzzle plus grand mais toujours plus fascinant. C’est aussi ce qui rend la série si authentique et percutante. Le but de cette série est de montrer ce qui a conduit Jimmy à devenir Saul Goodman, cet avocat des pires criminels de la région. Kim Wexler de son côté est prête à tout perdre dans le but de risquer tout ce qu’elle a construit dans sa vie de bien afin de faire tomber un collègue qu’elle déteste. Howard est finalement l’un des plus grands mystères de Better Call Saul et un personnage à la conclusion qui lui ressemble. « Plan and Execution » répond à plusieurs questions, notamment sur Howard.

 

Cet épisode avant d’en venir à en finir avec le personnage permet donc d’offrir une conclusion à celui-ci. Lorsqu’il vient confronter Jimmy et Kim par rapport à tout ce qu’ils ont fait de lui, Howard a beau être un homme privilégié il doit aussi tenir sur ses épaules tout un cabinet d’avocats et des employés, des dettes et la dépression de son propre mariage. Cette scène est parfaite et permet de conclure l’histoire d’Howard de la meilleure des façons. Car si Howard est un con, ce n’est pas qu’un con c’est aussi quelqu’un d’humain. En humanisant Howard avant de le tuer, Better Call Saul parvient donc à faire quelque chose de brillant : surprendre son téléspectateur. Je ne m’attendais pas du tout à ça mais je suis content de voir le résultat. Toute cette histoire de photo est brillante elle aussi et permet de démarrer l’épisode sur les chapeaux de roue. La façon dont Better Call Saul mélange tous les ingrédients qui ont fait le succès de l’écriture de Vince Gilligan avec l’univers de cette série me surprend de façon excellente.

 

Kim est enfin reconnue pour ce qu’elle est et ce dont elle est capable. Elle n’a jamais été sous estimée par Howard et c’est une vraie victoire pour elle. Pour ce qui est de Lalo, ce dernier joue son jeu de façon intelligente aussi. Depuis le début de la saison il a construit tout ce qu’il fait dans cet épisode : espionner Gus afin de le faire tomber, tomber sur les avocats, etc. Les scénaristes ont réussi à développer toute la machinerie de Jimmy et Kim afin de faire tomber Howard, mélangé à la surveillance par Lalo du laboratoire de Gus et la fin tragique d’Howard. La mort d’Howard est un vrai moment, probablement la scène la plus silencieuse parmi tous les morts que l’on a eu dans l’univers de Breaking Bad. J’ai déjà hâte de voir la suite qui arrive en juillet. Tout ce que cet épisode fait est parfait de bout en bout car les scénaristes ont compris les personnages et les intrigues. Il n’y a rien qui est laissé au hasard et chaque détail continue de compter. C’est ce que l’on peut appeler une écriture parfaite.

 

Note : 10/10. En bref, un épisode parfait démontrant une fois de plus la qualité d’écriture de cette série.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article