Critiques Séries : Halo. Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : Halo. Saison 1. Episode 8.

Halo // Saison 1. Episode 8. Allegiance.

 

L’épisode précédent était raté en se concentrant sur un personnage inutile dont tout le monde se contre-fou. Kwan et ses histoires de famille, j’espère ne pas les revoir dans la série par la suite. Il n’y avait rien à raconter; « Allegiance » retourne à quelque chose de plus intéressant alors que la série se concentre à nouveau sur l’intrigue principale. J’avais peur avec l’épisode précédent que Halo tombe dans une sorte de dimension parallèle. L’épisode s’avère ici bien plus touchant et cohérent que le précédent par rapport à tout ce que la série a construit depuis le départ. Je ne suis pas forcément fan des dialogues qui restent le point noir de la série mais avec l’ambiance que l’épisode créé, j’arrive par moment à les occulter. La dynamique entre les personnages continuent d’évoluer et les relations aussi. Cet épisode est probablement celui qui fait le plus évoluer les relations même si les romances n’est clairement pas ce que j’attends d’une série pour Halo. Je me demande même ce que cette série aurait été si elle avait été réalisée par quelqu’un de plus amoureux de science fiction.

 

La scène de combat est probablement la plus intéressante de cet épisode. Jonathan Liebesman réalise probablement les meilleurs épisodes de la série jusqu’à présent. Il semble avoir cerné ce qui fonctionne dans Halo alors je suis content de le voir de nouveau à la réalisation. Il y a toujours des choses qui ne collent pas forcément avec le jeu vidéo lui-même, ne serait-ce que le fait que John soit autant humanisé. Mais si l’on met de côté la scène de sexe au début de l’épisode (qui est mignonne), la série trouve un rythme suffisamment bon pour tenir le téléspectateur en haleine. L’intrigue UNSC devient enfin intéressante et je crois que je suis en train d’oublier le fait que Master Chief ne porte presque jamais son armure (en tout cas dans cet épisode il est presque nu comme un vers). Makee et John forment un joli duo et Cortana fait enfin quelque chose de bien. Lorsque les scénaristes s’impliquent réellement dans l’histoire alors cela fonctionne mieux que quand ils délivrent des intrigues comme celle de Kwan.

 

J’aime bien le fait que l’on ne sache pas vraiment qui est le vilain de la saison. La série joue sur les faux semblants depuis le départ et mélange forcément les personnages dans l’esprit du téléspectateur. Cela donne quelque chose de différent ici et peu-être plus intelligent que le début de la saison le laissait imaginer. Il reste encore deux épisodes avant la fin de la saison et bien que tout ne soit pas parfait, Halo s’est améliorée au fil des épisodes. Je prends la série comme elle est maintenant, prenant les personnages emblématiques du jeu afin de construire quelque chose plutôt que de voir la série copier coller le jeu. C’est un parti pris qui a ses défauts mais fonctionne de temps en temps.

 

Note : 7/10. En bref, un épisode rythmé qui vaut le détour si l’on met de côté certains défauts de la série.

Disponible sur myCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article