Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 2. Episodes 17, 18 et 19.

Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 2. Episodes 17, 18 et 19.

Law & Order: Organized Crime // Saison 2. Episodes 17, 18 et 19. Can’t Knock The Hustle / Change the Game / Dead Presidents.

 

« Can’t Knock the Hustle » continue de faire évoluer l’histoire actuelle de la saison de façon intelligente. Les thématiques explorées par la série sont intéressantes et quand c’est bien écrit comme dans cet épisode, Law & Order: Organized Crime fonctionne parfaitement bien. J’ai l’impression que la série a enfin trouvé son propre style qui permet de l’identifier dans l’univers Law & Order tout en gardant ce qui fait aussi le charme de cet univers. J’apprécie aussi que la série utilise le récit afin de créer des parallèles sur ses personnages. En l’occurrence ici la relation entre Elliot et son père adoptif Cragen. Dann Florek est parfait et le fait que la série nous rapproche une fois de plus avec SVU permet justement de créer des liens dans la franchise sans pour autant que cela soit forcé. Cragen a toujours été un personnage intéressant dans l’univers de SVU (sa dernière apparition remonte à l’an dernier). Je trouve aussi intéressant la façon dont la série exploite la relation entre Elliot et Olivia. Les deux ont formés un duo emblématique du petit écran et Law & Order: Organized Crime ne force pas les retrouvailles, ce qui est finalement bien plus efficace.

 

La série veut nous rappeler que Elliot n’a pas forcément connu un départ tout rose et que cela a encore des conséquences avec son ancienne famille de la police de New York. Pour ce qui est du reste de l’épisode, le monde de Bell et Nova commence à devenir bien plus intéressant maintenant alors que les scénaristes semblent vraiment inspirés. « Change the Game » est dans la lignée du précédent. Rick Marin, qui a écrit parmi les meilleurs épisodes de Law & Order: Organized Crime s’est chargé de l’écriture de celui-ci. Comment ne pas aimer Ellen Burstyn dans cet épisode. Une fois de plus la mère de Stabler est l’un des meilleurs personnages de Law & Order: Organized Crime. Le fait que la série ait de la place pour développer l’histoire personnelle de son héros est une aubaine. Cela donne à cet épisode l’occasion de se pencher un peu plus sur Bernadette. J’espère sincèrement qu’elle restera dans les parages un moment. L’actrice continue de me surprendre. Jennifer Beals est elle aussi intéressante. Je ne m’attendais pas forcément à ce que cela évolue dans cette direction mais c’est une très bonne chose.

 

Ce que l’on peut tout de même regretter dans Law & Order: Organized Crime c’est le manque de cohérence qu’il y a par moment entre ce qui a été développé durant la première saison et ce qui est fait cette année. Stabler et Webb forment une association étrange mais qui donne envie de prolonger la saison. La Brotherhood est finalement ce qui pouvait arriver de mieux à la série après la débâcle Wheatley qui commençait à tourner en rond et à devenir ennuyeuse. « Dead Presidents » n’est pas mon épisode favori car il semble mettre en place tout un tas de choses sans réellement faire évoluer drastiquement le récit. Des millions sont volés à l’un des employés de Webb et ce dernier demande l’aide de Stabler et Donnelly afin de retrouver cet argent. Ce n’est pas aussi palpitant que l’histoire des diamants dans « Can’t Knock the Hustle » qui me donnait l’impression d’être dans Mission Impossible. La violence que Law & Order: Organized Crime a intégré à son récit me plaît car ce n’est pas aussi gratuit que d’autres séries du même genre.

 

Si la saison continue dans cette direction alors elle pourrait bien surpasser l’intrigue des albanais au début de la saison qui était déjà réussie. Je n’attends pas grand chose de Law & Order: Organized Crime si ce n’est un divertissement qui fonctionne autour d’un héros que les scénaristes prennent le temps de faire évoluer. C’est en tout cas ce que font les scénaristes en ce moment et qui me donne bien envie de voir ce qu’ils ont encore en stock pour nous.

 

Note : 6.5/10. En bref, la série s’est vraiment améliorée dans cette seconde partie de saison équilibrant l’intrigue du moment avec les développements personnels autour du héros.

New York : Crime Organisé - Prochainement sur TF1, Diffusée sur 13ème Rue

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article