Critiques Séries : We Own This City. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : We Own This City. Saison 1. Episode 3.

We Own This City // Mini-series. Episode 3. Part Three.

 

Si je comparais beaucoup We Own This City à Sur écoute avec ses deux premiers épisodes, je dois avouer que les deux séries sont différentes. Il y a des similitudes, certaines impossibles à éviter et d’autres délibérées par le style de David Simon mais The Wire n’était pas aussi cynique dans sa façon de critiquer la corruption de système. Ce que j’avais adoré dans The Wire c’est le fait que la série posait ses yeux sur une vision plus large des institutions de Baltimore de la police aux gangs en passant par les politiciens, profs et journalistes. We Own This City nous embarque dans une histoire centrée sur la police de Baltimore (tout en étant inspiré de faits réels). Tout le monde dans le monde de We Own This City est terrible. La série devient presque trop simple dans sa façon de dépeindre les personnages comme les bons ou les méchants. Comme l’on pouvait le voir dans le second épisode, le système est fait pour récompenser et protéger ceux qui en abuse. Peu importe si ceux qui sont arrêtés sont réellement coupables ou non.

 

L’histoire de Tom Allers est terrifiante alors qu’il fait face à des poursuites fédérales pour avoir volé 10 000 dollars d’un homme appelé Devon Robinson. Si cela semble être au premier abord simple, il semble se moquer que dans cette histoire Robinson a été tué dans la rue car il n’a pas pu donner les 10 000 dollars à son grossiste. Allers a pris l’argent pour lui et pour une fois ne l’a pas partagé avec le reste de la GTTF. Il y a dans cet histoire quelque chose qui me rappelle énormément The Shield dans l’univers de The Wire. C’est un mélange assez savoureux qui donne à la série aussi l’occasion de développer d’autres aspects de ce récit. L’histoire de Jenkins est quant à elle assez cynique. Je ne m’attendais pas du tout à ça mais la série nous propose tout un tas de points de vue qui s’avèrent tous intéressants et permettent d’étayer le récit lui-même.

 

Suiter de son côté a du mal à exister. Disons qu’il est difficile de s’intégrer au meurtre sur lequel il enquête avec son coéquipier étant donné que Suite semble exister uniquement afin de nous rappeler qu’il y a de bons flics dans ce monde et pas que des gens corrompus. J’aime beaucoup Suiter mais le personnage aurait dû être mieux intégré dans l’histoire. Une séquence en flashback permet de tester la morale de Suiter en le mettant en équipe avec Jenkins. C’est là aussi un peu trop simpliste et j’aurais aimé que We Own This City complexifie un peu plus les choses. Dans la réalité cela ne peut pas être aussi simple et je trouve que la série oublie donc tout ça ici. Je ne sais pas trop ce que la suite de la mini-série compte nous raconter si ce n’est le fameux dénouement qui va conduire tous ces flics à être arrêtés mais j’espère que le scénario certes réussi, musclera certaines parties de son récit.

 

Note : 7/10. En bref, un peu moins bon que les deux précédents mais toujours efficace grâce à sa multitude de personnages et d’intrigues.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article